Nous suivre

Football

19 novembre 1969 : Pelé inscrit son 1000ème but

Publié

le

19 novembre 1969 Pelé inscrit son 1000ème but
Photo Icon Sport

FOOTBALL – Bloqué à 995 buts un mois auparavant, Pelé en compte 999 avant cette rencontre entre Santos et Vasco da Gama. Un tout petit but à inscrire pour passer le millier dans un stade de Maracana plein à craquer.

Ça s’est passé le 19 novembre 1969

Le score est alors de 1-1 à une dizaine de minute de la fin du match. Pelé obtient un penalty bien mérité, c’est là-dessus que tout va se jouer. Evidemment, il va s’en charger, poussé par l’ensemble des supporters. Même ceux de Vasco ne font plus attention à la victoire, tout le monde veut voir le Roi passer le millier. Il s’élance, et marque. Alors oui, c’est sur penalty, mais quand même ! 1000 ! C’est l’explosion dans l’enceinte. Pelé récupère le ballon au fond des filets, les journalistes et plusieurs supporters entrent sur la pelouse, la rencontre est interrompue pendant vingt minutes. Après un tour d’honneur de l’attaquant brésilien, Santos s’impose finalement sur ce score de 2-1. Mais ce n’est définitivement pas le résultat que l’histoire retiendra de ce soir-là.

Info : En ce jour de novembre qui célèbre également la naissance du drapeau brésilien, Pelé fêtait aussi un autre anniversaire, celui de sa mère. Définitivement, c’est une journée à faire la fête au Brésil.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une