Nous suivre

Football

1er août 2008 : Lilian Thuram met un terme à sa carrière

Publié

le

1er août 2008 : Lilian Thuram met un terme à sa carrière
Photo Icon Sport

FOOTBALL – Il avait déjà annoncé sa retraite internationale un mois auparavant. L’équipe de France, c’est terminé mais il reste alors à Lilian Thuram un dernier challenge au PSG. Malheureusement le défenseur tricolore doit quitter les terrains.

Ça s’est passé le 1er août 2008

Juin 2008, Lilian Thuram quitte l’équipe de France après 142 sélections. Avec l’intention de partir du FC Barcelone également, il trouve un nouveau club prêt à l’accueillir à 36 ans, le Paris Saint-Germain. Mais lors d’une conférence de presse avec le club de la capitale, le défenseur sème le doute. Suite aux différents examens médicaux, un problème cardiaque lui a été détecté. Il faut alors attendre un mois et des analyses plus poussées. Fin juillet les résultats tombent, les tests sont plus rassurants, la maladie moins grave que prévue.

Mais Lilian Thuram ne veut pas prendre de risque ni inquiéter sa famille davantage. Son frère ayant succombé de cette anomalie cardiaque, il décide de stopper définitivement sa carrière. Une fin prématurée -malgré ses 36 printemps- et difficile mais compréhensible. Champion d’Europe 2000, il reste également dans les mémoires françaises comme le grand artisan de la victoire des Bleus en Coupe du monde 1998. Ah ce doublé contre la Croatie en demi-finale … merci Monsieur !

Info : Encore aujourd’hui recordman de sélections en équipe de France avec 142 unités, Lilian Thuram est suivi de près par un certain Hugo Lloris. Ce dernier se rapproche avec la bagatelle de 129 sélections.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une