Nous suivre

Football

1er avril 2009 : L’Argentine encaisse un 6-1 en Bolivie

Sophie Clapier

Publié

le

1er avril 2009 - L’Argentine encaisse un 6-1 en Bolivie
Photo Getty Images

FOOTBALL – En ce 1er avril 2009, l’Argentine se déplace à la Paz en Bolivie. Ce n’est pas un match amical qui est prévu mais bien une rencontre qualificative de la zone Amsud pour la Coupe du monde 2010 qui se joue. À croire que les Argentins l’avaient peut-être oublié.

Ça s’est passé le 1er avril 2009

Quelle déroute pour l’Argentine ! Première défaite sous les commandes de Diego Maradona, et pas une petite défaite. Les coéquipiers de Lionel Messi bien présent -en tout cas titulaire- n’ont pas existé. Il n’a fallu patienter qu’une dizaine de minutes pour voir l’ouverture du score bolivienne. L’égalisation quelques instants plus tard par Luis Gonzales ne freine pas les ardeurs adverses. Rapidement, la Bolivie reprend le contrôle et mène déjà à la pause 3-1. Cet écart ne fait qu’augmenter au retour des vestiaires. En moins de quinze minutes, Joaquin Botero inscrit deux nouveaux buts après son penalty en première période et réalise le triplé. Le score est alors de 5-1 à vingt minutes du terme, et l’Albiceleste, réduite à 10 après l’exclusion d’Angel Di Maria, ne répond plus. Cela permet à Didi Toricco d’enfoncer un peu plus le clou à la 87ème.

Si cette victoire de la Bolivie ne permettra pas à la nation de se qualifier pour le Mondial, elle reste néanmoins prestigieuse. Et l’altitude, l’entraîneur argentin l’a dit, n’y était pour rien dans cette lourde défaite.

 

Info : Après ce coup derrière la tête, les Argentins sont tombés à la quatrième place de leur groupe, une place qualificative conservée jusqu’au bout. Qualifiés donc pour la Coupe du monde, ils arriveront jusqu’en quart de finale de la compétition, éliminés par l’Allemagne.

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une