Nous suivre

Football

2 juillet 2000 : David Trezeguet offre la victoire aux Bleus

Publié

le

2 juillet 2000 : David Trezeguet offre la victoire aux Bleus
Photo Icon Sport

FOOTBALL – C’était une règle cruelle que le but en or. Si égalité à la fin du temps réglementaire, la première équipe qui marquait remportait le match. Cette règle est arrivée dans les grandes compétitions en 1996 et a duré jusqu’en 2004 avant d’être supprimée car jugée trop dure. Les Italiens ne diront pas le contraire face à David Trezeguet.

Ça s’est passé le 2 juillet 2000

A voir si les tirs au but sont moins stressants pour nos petits cœurs, rien n’est moins sûr. Mais revenons à nos ballons. En ce 2 juillet 2000, les Bleus sont en finale de l’Euro après avoir éliminé les Espagnols lors des quarts et le Portugal en demies. Pour l’ultime rencontre, les hommes de Roger Lemerre affrontent l’Italie. Qui alors aurait pu prédire une telle fin ? Menée 1-0 depuis la 55ème, l’équipe de France égalise dans les dernières secondes du temps additionnel par l’intermédiaire de Sylvain Wiltord alors que les Italiens célèbrent déjà la victoire sur le banc. La suite, c’est Robert Pirès qui s’invite près de la surface adverse et centre. A la réception de celui-ci David Trezeguet et une frappe du gauche, Francesco Toldo est pris à contre-pied. Le coaching est payant pour l’entraîneur français, les deux marqueurs des Bleus avaient fait leur entrée sur le terrain en seconde période. L’un a sauvé l’équipe de France de la chute, le second l’a envoyée sur le toit de l’Europe.

 

Info : Avec cette nouvelle réalisation ce soir-là, David Trezeguet inscrit également le dernier but en or dans l’histoire d’un Euro de football, et quel but !


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une