Nous suivre

Football

20 mars 2012 : Nouvel exploit de l’US Quevilly

Publié

le

20 mars 2012 : Nouvel exploit de l’US Quevilly
Photo AFP

FOOTBALL – L’US Quevilly connaît bien la Coupe de France. Déjà en 1927 avant l’arrivée du professionnalisme, le club atteignait la finale de la compétition. Puis les clubs professionnels ont pris le dessus, mais le Petit Poucet a continué de semer ses cailloux.

Ça s’est passé le 20 mars 2012

En 2010, l’US Quevilly réalisait l’exploit de se qualifier en demi-finale après avoir battu Angers, évoluant alors en Ligue 2, puis deux équipes de Ligue 1 dont le Stade Rennais. Le club de CFA tombait ensuite face au PSG, futur gagnant, sur le petit score de 1-0. Ce parcours surprise, les rouges et jaunes le réalisent de nouveau cette année.

Evoluant alors en National, Quevilly se défait d’abord une nouvelle fois d’Angers en seizième de finale 2012. Contre Orléans lors des huitièmes, la victoire 2-0 semble être une simple formalité avant de rencontrer l’Olympique de Marseille. Un quart de finale qui emmène les spectateurs jusqu’au bout du suspense. Après l’ouverture rapide du score par Julien Valéro à la 6ème minute, les Quevillais tiennent le match. Mais après une première période maîtrisée, les changements annoncés par Didier Deschamps côté Marseillais mettent à mal le club de National. Loïc Rémy égalise d’abord à la 85ème, poussant le match en prolongations. C’était sans compter la détermination d’un remplaçant de Quevilly : Jean-Christophe Ayina.

Entré en jeu pour les prolongations, il reprend d’abord un centre d’une superbe reprise de volée permettant au club de national de reprendre l’avantage à la 111ème. Une minute plus tard, Rémy une nouvelle fois remet l’OM à 2-2. Un doublé pour l’attaquant olympien, et à la 117ème, un doublé pour Ayina. Les Marseillais ne reviendront pas une troisième fois au score, l’arbitre siffle la fin de la rencontre. Le Petit Poucet continue son chemin pour de nouveaux exploits. Car pour l’US Quevilly, la compétition ne s’est pas arrêtée là.

Info : Après ce match fou contre Marseille, les joueurs de Régis Brouard en réalisent un autre contre Rennes en demi-finale. Vainqueurs 2-1 dans le temps additionnel, ils décrochent leur place en finale au Stade de France. Malheureusement, l’histoire s’arrêtera là après une défaite 1-0 contre Lyon pour le titre. Mais quelle histoire !

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une