Nous suivre

Handball

21 mai 1995 : Premier titre mondial des Barjots

Publié

le

21 mai 1995 : Premier titre mondial des Barjots
Photo FFHB

HANDBALL – Après une finale perdue contre la Russie en 1993, les « Barjots » ont de nouveau la possibilité de décrocher le Graal en 1995. Inutile de vous prévenir qu’ils n’ont pas fait deux fois la même erreur. Cette finale, les Bleus l’ont gagnée !

Ça s’est passé le 21 mai 1995

Après s’être imposée contre l’Espagne lors des huitièmes, l’équipe de France élimine ensuite la Suisse. Débarrassés des Allemands en demi-finale, les coéquipiers de Grégory Anquetil ont rendez-vous avec la Croatie pour jouer le titre. Et ce France – Croatie là a bien tourné en faveur des « Barjots ». Devant près de 5000 spectateurs en Islande, le score est net, 23 – 19. Pour la première fois de leur histoire, les Bleus sont sur le toit du monde. Ce trophée devient également le premier mondial pour la France tous sports collectifs confondus. Quand on vous dit qu’ils sont vraiment rentrés dans l’Histoire ! Pour revivre ce moment, c’est ici.

Info : A titre personnel, Jackson Richardson est élu meilleur joueur du mondial. Stéphane Stoecklin termine, lui, meilleur marqueur de l’équipe de France avec 46 réalisations.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une