Nous suivre

Histoire

22 novembre 2015 : Grégory Gaultier, enfin sacré !

Publié

le

22 novembre 2015 Grégory Gaultier, enfin sacré !
Photo Icon Sport

SQUASH – Vous connaissez l’expression « plus c’est long, plus c’est bon ». Pour confirmation, il faut le demander à Grégory Gaultier. Après quatre échecs en autant de finales aux Mondiaux de squash, le Français est finalement parvenu à monter sur la plus haute marche.

Ça s’est passé le 22 novembre 2015

Oui, les Championnats d’Europe réussissent à Grégory Gaultier, ce dernier comptant pas moins de neuf titres en individuel. Mais les Mondiaux se refusent encore à entrer au palmarès du Tricolore. 2006, 2007, 2011 et 2013, voici quatre finales mondiales qui l’ont vu s’emparer de la médaille d’argent « seulement ». Pour cette ultime étape en 2015, le Français part favori. Son adversaire Omar Mosaad, il l’a déjà battu sept fois sur sept confrontations. Mais attention ! Après les éliminations prématurées de Ramy Ashour et Nick Matthew, tous deux triples champions du monde, et du numéro 1 mondial Mohamed Elshorbagy, gare aux surprises. C’est finalement la consécration pour Grégory Gaultier qui s’impose 3 jeux à 0, en à peine une heure. 11-6, 11-7, 12-10, propre. Il est champion du monde, enfin ! Plus c’est long …

Info : Grégory Gaultier est ainsi devenu le second Français uniquement à décrocher le titre de champion du monde de squash après Thierry Lincou en 2004.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une