Nous suivre

Football

23 août 2020 : Kingsley Coman éteint le Paris Saint-Germain

Publié

le

23 août 2020 Kingsley Coman éteint le Paris Saint-Germain
Photo Icon Sport

FOOTBALL – Il y a des victoires qui ne s’oublient pas, le Bayern de Munich et Kingsley Coman se souviendront toujours de ce 23 août 2020. Malheureusement, il y a des défaites qui restent gravées, le PSG gardera en mémoire cette finale de Ligue des Champions.

Ça s’est passé le 23 août 2020

Qui dit qu’il y a un gagnant, dit forcément qu’il y a un malheureux. En ce 23 août 2020, le Bayern de Munich a rendez-vous avec le Paris Saint-Germain pour savoir qui du club allemand ou français soulèvera la coupe aux grandes oreilles. Le match débute, dans un Estádio da Luz vide de spectateurs en raison de la pandémie. La rencontre est fermée, chaque équipe se crée quelques occasions mais aucune ne trouve le fond des filets. Manuel Neuer réalise une parade miraculeusement magnifique sur une frappe de Neymar à la 17ème, Robert Lewandowski répond en trouvant le poteau de Keylor Navas cinq minutes plus tard.

Dans l’ensemble, les Bavarois semblent avoir l’avantage, et cela se confirme peu avant l’heure de jeu. Sur un centre de Joshua Kimmich, Kingsley Coman, laissé un peu seul au second poteau, pique sa tête pour tromper le gardien parisien. Désigné homme du match, l’attaquant français offre ainsi son 6ème titre de champion d’Europe au Bayern, tout en éteignant les rêves de son club formateur.

Info : C’était la première finale de Ligue de Champions pour le Paris Saint-Germain, la sixième d’un club français.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une