Nous suivre

Football

23 mai 1978 : Tentative d’enlèvement sur Michel Hidalgo

Publié

le

23 mai 1978 - Tentative d’enlèvement sur Michel Hidalgo
Photo AFP

FOOTBALL – Mai 1978, alors que la tension politique fait rage en Argentine, la Coupe du monde de football doit s’y tenir quelques jours plus tard. L’équipe de France et son sélectionneur doivent, eux, se rendre dans la capitale française pour prendre un avion direction Buenos Aires. Retour sur une journée que le regretté Michel Hidalgo n’a sûrement jamais dû oublier.

Ça s’est passé le 23 mai 1978

Mars 1976 : En Argentine, le Coup d’Etat militaire de Jorge Videla bascule le pays dans une dictature. Jusqu’en 1983, on dénombrera plus de 10 000 assassinats et 15 000 disparus des opposants suite à cette prise de pouvoir. Seulement en mars 1976, la FIFA avait déjà attribué la Coupe du monde à l’Argentine. Dans certains pays, plusieurs personnes se manifestent alors en faveur d’un boycott de ce Mondial.

22 mai 1978 : Après quelques jours de repos, au calme, il est d’abord l’heure pour Michel Hidalgo de prendre un train Bordeaux-Paris. Accompagné de sa femme, leur trajet est interrompu lorsqu’une voiture pousse le couple à s’arrêter. A peine le temps de se demander ce qu’il se passe qu’un des trois hommes présents sort une arme et la pointe sur le sélectionneur tricolore. Fortement encouragé à « faire un tour dans le bois », celui-ci n’a d’autre choix que de s’exécuter. Son épouse, pendant ce temps, est sous bonne garde. Passent alors quelques voitures qui distraient l’assaillant, c’est LE moment. Allez savoir ce qui est donc passé par la tête de Michel Hidalgo – le savait-il – il s’est retourné pour essayer de récupérer l’arme. Cette dernière tombe au sol, le sélectionneur des Bleus la ramasse, plus prompt à réagir.

Repérés par les voitures passantes, les trois compères quittent les lieux. Ni une ni deux, Hidalgo va porter plainte. Après vérification, le pistolet n’était pas chargé mais la frayeur est totale, Hidalgo pensant renoncer au Mondial et à son poste. Effectivement, il a manqué son train, mais est arrivé finalement à Roissy, bien escorté. Car oui, l’équipe de France a néanmoins joué cette Coupe du monde, compétition qu’elle n’a plus joué depuis 1966.

Info : Au final, les Bleus présents dans le groupe de l’Argentine, de l’Italie et de la Hongrie n’ont pas passé le premier tour. Dans ce contexte particulier, c’est sans grande surprise que le pays hôte s’est imposé.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une