Nous suivre

Histoire

27 juillet 2019 : Caeleb Dressel, 100 minutes pour trois titres mondiaux

Publié

le

27 juillet 2019 : Caeleb Dressel, 100 minutes pour trois titres mondiaux
Photo Icon Sport

NATATION – A Budapest en 2017, Caeleb Dressel participait à sept courses et remportait autant de titres. Deux ans plus tard, c’est en Corée du Sud que le nageur américain écrit un peu plus son histoire.

Ça s’est passé le 27 juillet 2019

Tout commence peu après 20h lorsque Caeleb Dressel s’échappe dans le bassin sur 50 m nage libre. 21″04, il réalise même le meilleur temps de l’histoire (hors combinaison). Voilà déjà un sacre pour l’Américain. Le double champion olympique par équipe en 2016 continue sa moisson sur le 100 m papillon. Et c’est une démonstration ! Le second, le Russe Andrey Minakov est déposé loiiiiin derrière à 1″17. Et de deux médailles d’or ! A peine le temps de la cérémonie de remise des prix, qu’il faut maintenant reprendre la direction du bassin. Cette fois, c’est avec ses coéquipiers que Caeleb Dressel monte sur la plus haute marche du podium. Victorieux du 4 x 100 m nage libre mixte, il n’est même pas 22h quand il récupère son troisième sacre mondial. Au total, il décroche la bagatelle de huit breloques dorées, un nouveau record lors des Mondiaux. Il surpasse ainsi un certain Michael Phelps qui s’était imposé à sept reprises en Australie en 2007.

Info : Aligné aux Jeux de Tokyo 2020, le nageur américain a déjà empoché l’or avec ses compatriotes du 4 x 100 m. Une nouvelle récolte à l’horizon ? Affaire à suivre …


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une