Nous suivre

Grands stades

28 janvier 1998 : Inauguration du Stade de France

Publié

le

28 janvier 1998 - Inauguration du Stade de France
Photo Thomas Coex / AFP

Il y a 23 ans, la France découvrait un tout nouveau stade. Une enceinte pouvant accueillir plus de 80 000 spectateurs prêts à vibrer avec ses différentes équipes sportives.

Ça s’est passé le 28 janvier 1998

Pour la seconde fois après 1938, la France accueille une Coupe du monde de football. Qui dit grand événement, dit souvent équipements insuffisants et travaux. Le Parc des Princes considéré trop petit s’est vu remplacé par le Stade de France pour l’occasion. C’est le Président de la République Jacques Chirac qui inaugure l’enceinte avant un match de football France – Espagne. Mais le stade peut également recevoir d’autres compétitions sportives. Il a notamment été l’hôte de la finale de la Coupe du monde de rugby en 2007, devenant ainsi le premier stade à accueillir les deux finales de ces deux grandes compétitions, la plus mémorable restant celle de football 1998.

Photo via Dicodusport

Info : Le match France – Espagne de ce 28 janvier 1998 s’est terminé par une victoire des Bleus 1-0. Le premier but dans ce stade est signé Zinedine Zidane, forcément…

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une