Nous suivre

Histoire

29 juillet 2012 : L’or olympique et le record pour Camille Muffat

Publié

le

29 juillet 2012 L’or olympique et le record pour Camille Muffat
Photo Icon Sport

NATATION – A Pékin quatre ans auparavant, Camille Muffat ne pouvait faire mieux qu’une cinquième place en équipe. A Londres, la nageuse française monte cette fois sur la plus haute marche du podium, en individuel cette fois.

Ça s’est passé le 29 juillet 2012

Fabrice Pellerin lui avait demandé après les Jeux de Pékin de faire un choix. Nage libre ou quatre nages, Camille Muffat opte pour la première option et travaille, encore et encore. A la ligne d’eau n°4 de l’Aquatics Center de Londres, elle réalise son rêve, à 22 ans. Sur le 400 m nage libre, la Française s’impose devant l’Américaine Allison Schmitt et l’Anglaise Rebecca Adlington. Le tout en 4′01″45, c’est alors un nouveau record olympique -battu en 2016 par Katie Ledecky– pour la Niçoise.

J’ai du mal à réaliser. […] J’ai toujours rêvé d’une médaille olympique. Depuis deux ans j’y pense et vraiment depuis un an je me dis que je veux être la meilleure.

Chose faite, le métal est doré, le toit de l’Olympe lui appartient. Huit ans après Laure Manaudou, Camille Muffat devient ainsi la seconde tricolore à décrocher un titre olympique. Elle terminera les Jeux Olympiques avec deux médailles d’argent et bronze supplémentaires autour de son cou. Nous n’avons rien oublié de cette grande championne, revivons les derniers mètres.

Info : Cet or olympique de Camille Muffat est également le premier sacre français lors des Jeux de Londres.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une