Nous suivre

Football

30 décembre 1957 : Caen – Nantes, un réveil pas comme les autres

Sophie Clapier

Publié le

30 décembre 1957 Caen – Nantes, un réveil pas comme les autres
Photo Icon Sport

FOOTBALL – Pas évident d’ouvrir les yeux pour Caennais et Nantais en ce 30 décembre 1957. La veille, les footballeurs des deux équipes se sont quittés sur un match nul. Seulement voilà, c’était la troisième fois qu’ils se rencontraient pour se départager.

Ça s’est passé le 30 décembre 1957

Quand ça ne veut pas … Ça pique un peu les yeux en cette fin d’année 1957. La Coupe de France bat son plein, mais deux équipes semblent déterminées à ne pas vouloir perdre, ou gagner on ne sait plus. Tout a commencé le 15 décembre, Caen et Nantes s’affrontent pour accéder aux 32èmes de finale. Jusque-là, tout va bien. Un 0-0 plus tard après prolongations -les tirs au but n’étaient pas d’actualité- et le match était reprogrammé pour la semaine suivante. La semaine suivante donc, rebelote, 120 minutes et toujours pas un but d’inscrit. On prend les mêmes et on recommence le 29 décembre 1957. Voilà déjà 4 heures de jeu dans les pattes des joueurs, et les pauvres n’en ont pas terminé avec leur marathon.

Effectivement au lendemain de ces troisièmes retrouvailles, le score est toujours vierge. Rendez-vous en janvier pour les deux clubs. Comme un jour sans fin, la quatrième rencontre voit ENFIN l’ouverture du score, pour les Nantais. Malheureusement c’était trop beau pour être vrai, le match est arrêté en raison des conditions météorologiques. On n’est plus à ça près, organisons un cinquième duel. Merci, c’est bien gentil, mais nous voilà rendus au 12 janvier 1958. Finalement, après un total de 7 heures et 49 minutes, Nantes a remporté cette loooongue confrontation 1-0 … pour perdre au tour suivant. Quand ça ne veut pas …

Info : Il a fallu attendre 1968 pour voir les règles évoluer. Si au terme de trois rencontres, le score était toujours nul entre les deux équipes, la victoire se jouait alors à pile ou face. Oui, oui, à pile ou face. Les tirs au but, eux, ne sont arrivés qu’en 1970.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une