Nous suivre

Football

4 novembre 2002 : France 98 – OM, un match pour la solidarité

Publié

le

4 novembre 2002 France 98 – OM, un match pour la solidarité
Photo Icon Sport

FOOTBALL – En hommage aux victimes des inondations meurtrières un mois auparavant, Laurent Blanc a l’idée d’une rencontre permettant de récolter des fonds. Ce match oppose une partie de l’équipe de France 98 à l’Olympique de Marseille.

Ça s’est passé le 4 novembre 2002

Ils sont quinze à avoir répondu à l’appel de leur « Président » Laurent Blanc. Quinze champions du monde 1998 présents pour aider la région et ses habitants après de lourdes pertes. Certains joueurs ayant été retenus par leur club respectif, tout le monde n’a malheureusement pas pu faire le déplacement. Dans le stade des Costières de Nîmes, plus de 18 000 spectateurs se sont également réunis. Après une minute de silence, la rencontre peut débuter dans une ambiance plutôt décontractée. Et c’est l’équipe de France qui ouvre la marque par l’intermédiaire de Christophe Dugarry, parfaitement lancé en profondeur par Bernard Diomède. Mais ensuite, c’est l’OM qui prend les choses en mains et certains Bleus commencent à subir le rythme.

Peu avant la pause, Bakayoko égalise avant de réaliser le doublé à l’heure de jeu. Pour les quinze dernières minutes, surprise d’Aimé Jacquet. Le sélectionneur tricolore décide de faire entrer Fabien Barthez -ce n’est pas la surprise- et de l’aligner en attaque -ça, c’est la surprise- Malheureusement pas de miracle malgré les clameurs des spectateurs, le gardien tricolore ne trouve pas le fond des filets adverses. Nous sommes donc à 2-1 pour les Phocéens qui aggrave le score à cinq minutes du terme par Salomon Olembe. Bon, 3-1 ça suffisait, mais non, Belmadi inscrit un quatrième but pour les Marseillais à la 88ème. C’est donc finalement un 4-1 pour l’OM, mais le résultat reste anecdotique, l’essentiel est ailleurs en ce soir de novembre.

Info : Grâce à cette initiative, 1,5 millions d’euros de fonds sont collectés afin d’aider le département du Gard. 24 personnes avaient alors perdu la vie lors de cette catastrophe.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une