Nous suivre

Histoire

6 août 1926 : Gertrude Ederle, première femme à traverser la Manche à la nage

Publié

le

6 août 1926 Gertrude Ederle, première femme à traverser la Manche à la nage
Photo DR

NATATION – Gertrude Ederle a déjà essayé une fois de traverser la Manche à la nage, ce fut un échec. Mais la nageuse américaine persévère pour se jeter à l’eau une nouvelle fois un an plus tard. Mission réussie cette fois.

Ça s’est passé le 6 août 1926

Aout 1925, Gertrude Ederle est stoppée après plus de 7 heures de nage par son entraîneur qui la voit avec toutes les peines du monde rester à la surface de l’eau. L’année suivante, changement de coach, la triple médaillée aux Jeux de Paris 1926 s’est entraînée pour cet objectif, réalisant un nouveau record dans les eaux de la baie de New York. C’est finalement le jour J, le moment de prendre le départ de ces 34 km de nage à effectuer pour rejoindre l’Angleterre. Avec les courants, ces 34 km se transforment en 40 pour la nageuse américaine.

Mais après 14 h 39 min, elle termine enfin son périple et pose pied sur la plage de Kingsdown. Dans une mer agitée et sous la pluie, Trudy bat en prime le record masculin de la distance. Ce temps référence tiendra pendant près de 25 ans et la performance de Florence Chadwick. Avec cette traversée, Gertrude Ederle devient la première femme à traverser la manche à la nage, un exploit retentissant. Pas étonnant qu’elle ait trouvé sa place à l’International Swimming Hall of Fame.

Info : En 1927 sort le film Swim, Girl, Swim dans lequel Gertrude Ederle joue son propre rôle.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une