Nous suivre

Histoire

6 mars 1972 : Naissance de Shaquille O’Neal

Sophie Clapier

Publié

le

6 mars 1972 - Naissance de Shaquille O’Neal
Photo Getty Images

BASKET-BALL – Il est considéré comme l’un des meilleurs pivots de l’Histoire. Autant aimé par certains que détesté par d’autres, il n’en reste pas moins une légende dans la Grande Ligue. Lui, c’est bien sûr Shaquille O’Neal.

Ça s’est passé le 6 mars 1972

Le 6 mars 1972 à Newark (New Jersey, Etats-Unis), naît Shaquille Rashaun O’Neal. Si son père est emprisonné et l’a abandonné, celui adoptif est très dur avec le jeune Shaquille. Cependant, ce dernier l’en remerciera plus tard, considérant cela comme une bonne chose. A 12 ans, le futur pivot mesure déjà près de 2m, rien que ça. Il est alors repéré pour intégrer l’équipe universitaire des Tigers de Louisiane. Si l’équipe n’arrive pas aux sommets des compétitions, Shaquille O’Neal répond, lui, bien présent. Logiquement, il intègre la NBA, drafté en 1992 comme premier choix par le Magic d’Orlando. Avec le Shaq, la franchise arrive en playoffs en 1993 avant d’atteindre les Finals deux ans plus tard. Malheureusement, c’est un sweep encaissé de trop pour le pivot, il quitte Orlando direction Los Angeles.

Et c’est avec les Lakers qu’il concrétise sa domination dans la raquette, certains paniers s’en souviennent encore. Avec Kobe Bryant, le rookie de l’année 1993 forme un duo dominant. C’est-à-dire que passer le Shaq en défense -et défendre sur lui- c’est autant impossible qu’arrêter le Mamba en attaque. En découlent trois titres NBA consécutifs (2000, 2001 et 2002). Pour son anniversaire en 2000, il claque 61 points contre les Clippers en récupérant pas moins de 23 rebonds. Mais la relation explosive qu’il entretient avec le numéro 8 des Purple and Gold lui porte préjudice. Entre ces deux caractères il faut faire un choix, exit Shaquille O’Neal.

Ce dernier trouve finalement ses marques à Miami et remporte avec le Heat une quatrième bague en 2006. Echangé chez les Suns deux ans plus tard, il connaîtra également Cleveland pour une rapide association avec LeBron James avant de finir sa carrière chez les Celtics de Boston. Il annonce sa retraite en juin 2011 en ayant également remporté l’or mondial et olympique avec Team USA. MVP en 2000, avec quinze sélections All-Star son numéro 34 est bien en haut du Staples Center, tandis que son 32 au Heat a été retiré par Miami. Il a évidemment rejoint le Hall of Fame, en 2017.

©Parlons Basket

Info : Si Stephen Curry a été le premier MVP unanime de l’histoire en 2016, Shaquille O’Neal aurait pu l’être bien avant. En 2000, il ne lui avait manqué qu’une voix sur 121 pour réaliser l’exploit. Too bad !

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une