Nous suivre

Tournoi des 6 Nations 2022

6 Nations : Enfin la bonne année pour l’Écosse ?

Alexandre Jeffroy

Publié le

6 Nations Enfin la bonne année pour l'Écosse
Photo Icon Sport

TOURNOI DES 6 NATIONS 2022 – Le prestigieux Tournoi des 6 Nations débute ce week-end. Alors qu’elle attend son heure depuis près de 23 ans, l’Écosse fait office de sérieux outsider pour cette édition 2022. La confiance est aussi au beau fixe. 

Depuis plusieurs années, l’équipe d’Écosse affiche une superbe progression qui impressionne le monde du rugby. En 1999, il y a près de 23 ans, le XV du Chardon remportait le dernier Tournoi des 5 Nations de l’histoire. Après cela, les Écossais ont vécu des années très sombres et l’écart de niveau n’a cessé de grandir avec les autres nations majeures du continent. Cependant, depuis un peu moins dix ans, le Chardon retrouve progressivement des couleurs. Sous la houlette de Vern Cotter puis de Gregor Townsend, la sélection a franchi les étapes afin de redevenir une nation majeure du Tier 1. A présent, le prochain objectif est le gain d’un titre pour concrétiser l’impressionnante progression d’une équipe qui est passée par des moments difficiles.

Une bonne dynamique

Cela faisait près de 22 ans que le XV du Chardon n’avait pas battu le XV de France chez lui. De la même manière, l’Angleterre est parvenue à garder Twickenham inviolé par les Écossais depuis plus de 38 ans. En 2021, l’Écosse a mis un terme à ces deux séries noires. Ces deux victoires représentent une belle étape de franchie. En effet, depuis quelques années, les Écossais avaient remis la machine en route lorsqu’il s’agissait de gagner à Murrayfield. Toutefois, les rencontres à l’extérieur mettaient souvent fin à leur ambition de remporter le tournoi. Un cap a sans doute été passé en 2021. Dorénavant, il faudra que l’Écosse soit davantage constante sur l’ensemble de la compétition. L’an passé, s’ils ont battu Français et Anglais sur leurs terres, les Écossais ont trébuché de pas grand chose contre l’Irlande et le Pays de Galles, à Edimbourg.

A la fin de l’année, les Écossais ont aussi montré de belles choses lors de la tournée d’automne. A Murrayfield, ils ont notamment triomphé du Japon (29-20) et de l’Australie (15-13). Malgré la défaite, ils ont également joué une belle partie face aux Springboks (15-30) qui dominent actuellement la scène internationale. L’année 2021 a donc été une belle réussite pour le XV du Chardon. Le sélectionneur Gregor Townsend en a conscience et sait que l’Écosse est maintenant prête à remporter un titre. En effet, ces derniers jours, en conférence de presse, l’ancien ouvreur n’a cessé de marteler que l’objectif était la victoire finale et qu’elle était possible. « Cette année, avec les joueurs que nous avons et l’expérience du groupe, on sait qu’il y a une très grosse opportunité. »

Toute une nation très confiante

Cette grosse confiance affichée est partagée par beaucoup d’observateurs en Écosse. On sent, notamment en lisant la presse locale, que tous les voyants sont au vert avant de débuter le tournoi. Aussi, la préparation semble optimale et Townsend peut profiter d’un groupe de grande qualité et au complet ! « C’est l’équipe la plus compétitive que j’ai vue dans tous les domaines et cela témoigne de la force et de la profondeur que nous avons », a souligné le sélectionneur. Cet été, beaucoup d’Écossais ont eu la chance de participer à la tournée des Lions en Afrique du Sud, ce qui témoigne de la valeur du groupe.

Au sein du pack, l’Écosse peut compter sur une grosse densité et l’appui de ses deux flankers stars Jamie Ritchie et Hamish Watson, véritables poisons pour les adversaires. Derrière, la charnière Ali PriceFinn Russel se connait parfaitement et on attend également le retour de Cameron Redpath au centre, qui avait affiché de belles promesses avant de se blesser l’an passé. Aux ailes, la concurrence est féroce avec des joueurs comme Duhan Van der Merwe, Darcy Graham, Blair Kinghorn ou encore la nouvelle pépite Rufus McLean. Enfin, à l’arrière, le capitaine Stuart Hogg fait figure de taulier.

Notre pronostic : un outsider qui risque d’être trop juste

Malgré la très bonne confiance affichée par la groupe, le calendrier sera très compliqué à gérer. Si l’Écosse est en forme, d’autres équipes représentent de sérieux clients, à commencer par l’Angleterre, que l’Écosse recevra dès le début du tournoi. Ensuite, il faudra aller battre le XV du Trèfle à Dublin, ce qui n’est plus arrivé depuis 12 ans. Après, la France, favorite du tournoi, voudra prendre sa revanche en terre écossaise. Enfin, après l’Italie, le Chardon ira au Pays de Galles, chez qui il n’a plus gagné depuis 20 ans dans le cadre des 6 Nations. On voit bien l’Écosse gagner plusieurs matchs mais l’enchaînement des grosses confrontations risque de révéler une sélection encore trop juste pour espérer remporter le tournoi.


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une