Nous suivre

Rugby à XV

6 Nations : Le Pays de Galles arrache la victoire face à l’Écosse

Alexandre Jeffroy

Publié le

6 Nations Le Pays de Galles arrache la victoire face à l’Écosse
Photo Icon Sport

TOURNOI DES 6 NATIONS 2022 – En ouverture de cette deuxième journée, le Pays de Galles s’est imposé face à l’Écosse (20-17), au terme d’un match très disputé. Le XV du Poireau se rattrape après sa déconvenue en Irlande la semaine passée.

Quelle empoignade ! Ce premier match de la seconde journée fut drôlement indécis entre deux équipes très proches en terme de niveau. Malgré les nombreuses absences, le Pays de Galles a remporté la bataille face à une équipe d’Écosse qui ne capitalise pas après sa belle victoire contre l’Angleterre samedi dernier.

Une première période équilibrée

L’entame est en faveur des Écossais. En effet, les hommes de Gregor Townsend gardent le ballon et mettent la pression sur les locaux. Cependant, ces derniers sont réalistes et concrétisent sur les rares occasions de contres qu’ils obtiennent. Ainsi, le capitaine Dan Biggar passe les deux premières pénalités du match (6-0, 8’). Toutefois, les Écossais persévèrent et ça finit par payer. Lors d’une nouvelle action dans les 22 mètres gallois, les trois-quarts écossais décident d’écarter le ballon. Finn Russell projette une passe sautée pour son ailier Darcy Graham. Celui-ci se défait de son vis-à-vis Louis Rees-Zammit pour marquer le premier essai du match (6-5, 12’). Le XV du Chardon passe ensuite devant à l’aide de la botte de Finn Russell, qui passe les pénalités obtenues par ses coéquipiers. De son côté, Dan Biggar inscrit aussi de précieux points afin d’éviter que les Diables rouges ne soient décrochés (9-14, 29’).

A partir de la demi-heure de jeu, la tendance s’inverse quelque peu. Effectivement, les Gallois mettent une grosse pression sur leurs attaques. De plus, ils privilégient les pénaltouches aux points sur les pénalités. A la 32ème minute, les Gallois conservent une touche dans les 22 mètres écossais et le maul de coéquipiers de Tomas Francis enfoncent la défense adverse. Le pilier droit profite du gros travail de ses coéquipiers pour s’écrouler dans l’en-but (14-14, 32’). A la mi-temps, les deux nations se quittent sur un score nul logique.

Biggar héroïque, la faute assassine pour Russell

Comme en première période, le XV du Chardon réalise la meilleure entame sur le début de second acte. Menaçants dans le camp gallois, les coéquipiers de Finn Russell capitalisent grâce aux points au pied de leur ouvreur (14-17, 50’). Mais quand les uns scorent, les autres répondent. Dan Biggar récompense aussi le boulot de ses troupes et remet son équipe à hauteur de l’Ecosse (17-17, 58’). Le tournant du match intervient à un quart d’heure de la fin de la partie. Dan Biggar tente une pénalité qui touche le poteau et revient dans les mains de ses coéquipiers. Les Dragons rouges attaquent alors dans les 22 mètres et Finn Russell commet un en-avant volontaire qui lui vaut un carton jaune. Après cela, les locaux continuent de mettre la pression et Dan Biggar, qui grince des dents depuis le début de la mi-temps, en profite pour réussir un drop qui remet le Pays de Galles devant. Après ça, les Gallois résistent aux assauts adverses pour s’imposer devant leurs supporters.

Malgré des forfaits en cascade et après une grosse défaite en Irlande, le Pays de Galles a répondu présent à Cardiff pour se relancer dans la compétition. Menés par leur capitaine Dan Biggar, efficace et qui est resté sur le terrain malgré la souffrance affichée jusqu’à la 78ème minute, les Gallois se sont retrouvés sur des valeurs de combat pour faire déjouer les attaques des visiteurs. Ces derniers, de leur côté, perdent leur ambition de Grand Chelem mais s’en tirent avec un point de bonus défensif. Tout reste encore à faire dans ce tournoi.


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une