Nous suivre

Tournoi des 6 Nations 2021

6 Nations : Le Pays de Galles s’impose face à l’Angleterre à Cardiff

Alexandre Jeffroy

Publié

le

6 Nations - Le Pays de Galles s’impose face à l’Angleterre à Cardiff
Photo Icon Sport

TOURNOI DES 6 NATIONS 2021 – Lors de la troisième journée du Tournoi, le Pays de Galles s’impose à Cardiff, face à l’Angleterre, sur le score de 40 à 24. Les hommes de Wayne Pivac remportent la Triple Couronne et sont très bien partis pour gagner le tournoi cette année. Pour l’Angleterre, le sélectionneur Eddie Jones a du souci à se faire après une deuxième défaite en trois journées.

Que ces Gallois sont étonnants ! Qui aurait parié sur eux avant le début du Tournoi ? Franchement, pas beaucoup de monde. Après trois journées, les Gallois sont extrêmement bien placés pour remporter le titre. Les Gallois ont livré une belle prestation mais on retiendra aussi la prestation médiocre des Anglais, beaucoup trop indisciplinés. D’ailleurs, lors de l’entame, les Anglais sont beaucoup sanctionnés. Ils offrent une opportunité à Dan Biggar à la 5ème minute, qui ne se gêne pas pour marquer les premiers points sur pénalité (3-0). Cinq minutes plus tard, Owen Farrell répond à Biggar sur pénalité (3-3). Malgré ça, les Anglais sont beaucoup trop indisciplinés, à l’image d’un Maro Itoje qui commet trois fautes en un petit quart d’heure (5 au total au cours de la partie).

Les Gallois saisissent toutes les opportunités

A la 16ème minute, les Anglais commettent une nouvelle faute dans leurs 22 mètres, face au poteau. On croit que les Gallois vont prendre les points mais Biggar choisit de surprendre les Anglais, pas tout à fait bien placés, en tapant un jeu au pied transversal, sur l’aile de Josh Adams. L’ailier capte le ballon et aplatit (10-3). Hormis cette seconde pénalité de Farrell à la 21ème minute, les Gallois occupent le camp anglais. À la 30ème minute, Josh Adams tente un petit coup de pied rasant derrière les défenseurs, que Louis Rees-Zammit ne contrôle pas. Juste derrière, l’arrière Liam Williams se saisit du ballon pour inscrire le second essai du match. On se demande alors si le contrôle raté de Rees-Zammit était en-avant et les arbitres jugent que non après consultation de la vidéo (17-6).

À la 35ème minute, les Anglais ont enfin une occasion dans les 22 mètres gallois. Après un maul, ils choisissent de déplacer le ballon sur la largeur. Après plusieurs temps de jeu et des sorties de balles rapides, l’ailier Anthony Watson parvient à résister aux défenseurs et marquer sur son aile (17-11). Farrell manque la transformation mais marque les derniers points de la période sur pénalité, après la sirène. À la pause, les Gallois mènent 17 à 14.

Un XV de la Rose bien trop indiscipliné

Après la pause, Farrell a rapidement une nouvelle opportunité de marquer trois points, mais il manque la pénalité lointaine. Dix minutes plus tard, les Gallois sont dans les 22 mètres anglais. Un peu comme Biggar en première période, Kieran Hardie décide de jouer rapidement une pénalité pour lui-même. Encore une fois, les Anglais ne sont pas attentifs et le demi de mêlée s’échappe trop facilement pour marquer le troisième essai gallois (24-14 à la 50’). Deux minutes plus tard, Farrell permet à ses coéquipiers de ne pas perdre trop de terrain avec une pénalité (24-17).

Sur une action à la 62ème minute, les Anglais mettent du rythme et avancent dans le camp gallois. À dix mètres de la ligne d’en-but adverse, Ben Youngs réalise une feinte de passe, s’échappe autour du ruck et marque après avoir éliminé deux défenseurs. Les Anglais reviennent à égalité (24 partout). Malgré ça, les Anglais sont encore indisciplinés. Ils permettent à Callum Sheedy, qui a remplacé Dan Biggar, de passer trois pénalités en moins de dix minutes. Par dessus le marché, les Gallois marquent un dernier essai, synonyme de bonus, grâce à Cory Hill. Le Pays de Galles s’impose donc 40 à 24.

Eddie Jones sur la sellette ?

L’indiscipline aura coûté très cher au XV de la Rose. Les joueurs anglais ont commis énormément de fautes dans le dernier quart d’heure notamment, ce qui témoigne certainement d’un grand manque de lucidité. Selon la presse anglaise, Eddie Jones jouait sa tête sur ce match. Il est clair que le sélectionneur australien est fortement menacé. Chez les Gallois, cette troisième victoire leur permet de remporter la Triple couronne, puisqu’ils ont déjà battu les trois autres nations britanniques. Au fil des matchs, le Pays de Galles est d’ailleurs de plus en plus convaincant dans la manière. On pourra notamment féliciter les buteurs, Dan Biggar et Callum Sheedy, auteurs d’un 100% ce soir. Le XV du Poireau jouera certainement le gain du Tournoi lors de son déplacement en France, dans trois semaines.

À lire aussi

Alexandre Jeffroy


Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?