Nous suivre

Tournoi des 6 Nations 2022

6 Nations : Les Bleus cartonnent l’Écosse et restent invaincus

Nicolas Mezine

Publié le

6 Nations Les Bleus cartonnent l'Écosse et restent invaincus
Photo Icon Sport

TOURNOI DES 6 NATIONS 2022 – Appliqués en défense et irrésistibles sur le plan offensif, les Bleus ont réalisé une performance majuscule pour venir s’imposer à Murrayfield (17-36). Depuis 2014, la France n’avait plus gagné en Écosse et avec cette victoire bonifiée, les Tricolores cassent cette série et se rapprochent un peu plus du Grand Chelem. Malgré vingt minutes de temps faible en première période, les Bleus ont asphyxié leur adversaire dans le deuxième acte, avec notamment un doublé de Damian Penaud. Désormais, cap sur un déplacement à Cardiff dans quinze jours avant de, pourquoi pas, s’offrir une finale  pour remporter le Grand Chelem à domicile face à l’Angleterre. 

Le French Flair à l’œuvre !

Pendant le premier quart d’heure, les Bleus étaient tout feu tout flamme sur la pelouse de Murrayfield. Sur une relance, Antoine Dupont a fait parler son punch et son explosivité en franchissant le premier rideau défensif écossais. Après plusieurs passes exécutées dans le bon timing, Paul Willemse était à la conclusion d’une belle action où les Ecossais étaient dépassés sur le repli défensif (0-7, 8′). Après une pénalité de Russell (3-7), les Bleus ont enclenché la surmultipliée. À la suite d’une sortie de ruck rapide côté gauche, l’attaque au large entre Ntamack, Danty, Fickou, Penaud était parfaitement bien exécutée avec des passes effectuées dans le bon tempo. Après deux incroyables offloads de Penaud et Baille qui filaient en touche, Yoram Moefana, titulaire à l’aile en l’absence de Gabin Villière, inscrivait le deuxième essai du XV de France (3-12, 12′). Après avoir laissé passer l’orage, les coéquipiers de Finn Russell ont réagi en occupant davantage le camp français.

Le XV du Chardon a profité d’une faute de Melvyn Jaminet pour un plaquage non maitrisé pour faire siège des 22 mètres français. Après une première alerte d’Ali Price, qui a vu son essai logiquement refusé, c’est le mini Hamish Watson, Rory Darge, qui allait sonner la révolte et remettre son équipe sur les bons rails (10-12). A ce moment-là, les Bleus étaient sortis du match, jouaient davantage dans leur camp et commettaient plus de fautes. Avant la pause, Gaël Fickou a inscrit le troisième essai français, en réalisant une course en travers splendide pour aller inscrire l’essai en coin (10-19). Dominés pendant 15 minutes, des Bleus très pragmatiques et réalistes faisaient la course en tête, avec le vent de face.

Une deuxième période totalement maîtrisée

Dès la reprise, les Bleus de Galthié allaient faire le break en inscrivant le quatrième essai de l’après-midi, synonyme de bonus offensif. Après une relance de Damian Penaud, c’est Jonathan Danty qui était opportuniste pour reprendre un rebond capricieux pour filer à dame. Malheureux dans ses transformations, notamment en raison du vent tourbillonnant, Melvyn Jaminet transformait en coin (10-26). Seize points d’écart et l’avantage de jouer le vent dans le dos, les Tricolores étaient bien partis pour l’emporter en Écosse, eux qui n’avaient plus gagné à Murrayfield depuis 2014 dans le cadre du 6 Nations. Devant leur public, les Écossais ont essayé de franchir ce mur bleu qui était tout bonnement infranchissable. Julien Marchand a réalisé un véritable travail de titan dans les rucks, en grattant des ballons à la pelle.

Le banc du XV de France a également réalisé une très bonne performance, dans la lignée des titulaires. Les finisseurs comme ils sont désormais appelés faisaient le job face à un Chardon qui n’avait plus d’essence dans le réservoir. A aucun moment dans cette deuxième période, les Bleus n’ont failli. Au contraire, cette deuxième période fut une masterclass en terme de maîtrise et de contrôle. Ni le génie de Finn Russell ni la vista de Stuart Hogg n’ont pu contrecarrer le système défensif des Bleus. Bien au contraire, les Français voulaient soigner leur goal-average et continuer à faire le spectacle. Damian Penaud a inscrit un doublé en deuxième période, d’abord en solitaire sur son aile puis profitant d’un beau renversement au pied de Romain Ntamack. En fin de rencontre, Duhan van der Merwe a redonné du baume au cœur au public écossais en inscrivant le deuxième essai de son équipe.

Les Bleus s’imposent donc sur le score de 17 à 36 en réalisant une prestation XXL. Six essais marqués, une grosse performance défensive, Fabien Galthié et ses joueurs confirment leur statut en remportant une sixième victoire consécutive, la troisième dans ce tournoi. Aujourd’hui, l’équipe de France était simplement beaucoup trop forte dans tous les domaines pour les hommes de Gregor Townsend. Positionné à l’aile ce soir, Yoram Moefana aura marqué des points, Julien Marchand et Cyril Baille ont également réalisé une performance majuscule ce soir. À coup sûr, c’est une performance qui marquera les esprits dans le futur proche. Maintenant, cap sur Cardiff dans quinze jours pour enchaîner avant d’affronter les Anglais à Paris lors de la dernière journée.


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une