Nous suivre

Histoire

9 août 2015 : Camille Lacourt conserve l’or mondial sur 50 m dos

Sophie Clapier

Publié le

9 août 2015 Camille Lacourt conserve l’or mondial sur 50 m dos
Photo Icon Sport

NATATION – Aout 2013, Camille Lacourt remporte le titre mondial sur 50 m dos à Barcelone. Deux ans plus tard, le voilà de nouveau en finale des Championnats du monde pour le remettre en jeu. Un retour réussi pour le nageur tricolore.

Ça s’est passé le 9 août 2015

Déjà auréolé d’une médaille d’argent sur 100 m dos quelques jours plus tôt, Camille Lacourt se tient prêt pour le départ du 50. A la ligne d’eau numéro 4, le triple champion d’Europe 2013 s’élance. Et ça va vite ! En 24 s 23 centièmes, le licencié du Cercle des nageurs de Marseille touche en premier, laissant derrière lui l’Américain Matt Grevers et l’Australien Ben Treffers à quatre dixièmes. En Russie, le Français conserve ainsi l’or mondial décroché deux ans plus tôt. La moisson de médaille n’est pas terminée pour Camille Lacourt qui s’empare également du bronze avec le relais masculin sur le 4 x 100 m 4 nages. Trois breloques, trois métaux, Camille Lacourt repart de Barcelone avec des valises un peu plus chargées qu’à l’aller. Une juste récompense pour celui qui avait manqué les Championnats d’Europe en 2016.

Info : L’exploit est total aux Championnats du monde 2017. Pour sa dernière dans les bassins, Camille Lacourt s’offre une nouvelle et troisième fois le titre du 50 m dos.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une