Nous suivre

Basket-ball

9 avril 1998 : Doublé historique pour Bourges

Sophie Clapier

Publié

le

9 avril 1998 - Doublé historique pour Bourges
Photo Tango Bourges Basket

BASKET-BALL – Présent dans l’élite du basket français depuis 1991, le club de Bourges a déjà remporté pas moins de trois championnats de France avant ce 9 avril 1998. Il compte également un titre en Euroligue décroché l’année précédente. Le but de cette compétition donc : conserver le trophée.

Ça s’est passé le 9 avril 1998

Après les rencontres de poules et quatorze matchs joués, les Berruyères sont secondes et accèdent aux quarts de finale. Trois duels sont alors nécessaires aux gagnantes 1997 pour se défaire du club allemand de Goldzack et retrouver pour le Final Four un autre club français, Valenciennes. Malheureusement pour ce dernier, les coéquipières d’Odile Santaniello sont bien trop fortes, victoire 69-46. Encore une marche à franchir pour Bourges et réaliser l’exploit de garder le titre.

En finale d’Euroligue, le Tango affronte les joueuses de Pool Getafe, championnes d’Espagne en titre. La meneuse tricolore Yannick Souvré régale alors ses partenaires avec 11 passes décisives. Nemcova et Santaniello marquent chacune 21 points, la seconde réalisant le double-double avec également 10 rebonds récupérés. Dans un palais des Sports du Prado en fusion, Bourges mène à la pause de huit points. Bis repetita au retour des vestiaires, le club va chercher son deuxième sacre consécutif en Euroligue. Jamais un club français n’avait réussi à conserver son titre dans cette compétition, bravo Mesdames !

©Tango Bourges Basket

Info : Bourges ira chercher une troisième victoire en Euroligue en 2001. Le club féminin compte aujourd’hui également quatorze titres de champion de France.

Sophie Clapier


Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?