Nous suivre

Football

9 mai 1998 : Le RC Lens, champion de France

Sophie Clapier

Publié

le

9 mai 1998 - Le RC Lens, champion de France
Photo Icon Sport

FOOTBALL – Personne ne l’a vu venir. La saison précédente, les Sang et Or se battaient pour le maintien. En ce soir de mai 1998, ils jouent le titre de champion de France de football. Pendant que Metz reçoit Lyon et peut prétendre au sacre avec une victoire, Lens ne doit surtout pas perdre. Retour sur ces confrontations.

Ça s’est passé le 9 mai 1998

C’est la 38ème journée de Ligue 1 en ce 9 mai 1998, la dernière de cette saison. En tête du championnat, Lens d’abord est suivi de près par Metz, ces deux clubs ayant créé la surprise devant Monaco, Marseille ou encore Bordeaux. Les Messins, eux, peuvent toujours espérer décrocher la Ligue 1, encore faut-il s’imposer à domicile contre Lyon et que Lens perde à Auxerre. Mais cette saison est lensoise. Avec la défaite quelques jours plus tôt en finale de Coupe de France, les joueurs du regretté Daniel Leclercq ne sont pas abattus mais survoltés. Pendant que Metz ouvre le score face aux Lyonnais, c’est Auxerre qui inscrit le premier but de la rencontre contre Lens. A ce moment-là, ce sont les Lorrains qui sont provisoirement champions de France.

C’était sans compter Yoann Lachor. Sur une passe de Frédéric Dahu, le latéral gauche, pur produit du club nordique, trompe Fabien Cool. Les quelques milliers de spectateurs lensois ayant fait le déplacement jusqu’à l’Abbé Deschamps exultent. Ce match nul 1-1 suffit à leur équipe malgré la victoire messine de l’autre côté. Lens reprend les rênes de la Ligue 1 grâce à la différence de buts.  Les Sang et Or sont champions de France pour la première fois à la surprise générale, un sacre attendu depuis 1906, date de création du club. Ce sacre est ensuite célébré à Bollaert avec pas moins de 30 000 supporters pour rendre cette nuit inoubliable.

Info : Sans bus pour défiler en ville, les joueurs ont paradé dans une benne aux couleurs lensoises. Puis, pour une news encore plus improbable, cette benne était conduite par le président du club, Gervais Martel. Elle a été conservée aux abords du stade Bollaert.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une