Nous suivre

Rugby à XV

Access match Top 14 : Biarritz arrache sa montée au terme d’une séance de tirs au but !

Alexandre Jeffroy

Publié le

Access match Top 14 - Biarritz arrache sa montée au terme d’une séance de tirs au but !
Photo Icon Sport

TOP14 – BARRAGE D’ACCESSION – Quel scénario de dingue lors de ce derby basque complètement fou ! Biarritz a validé sa montée en Top 14 au terme d’une séance de tirs aux buts et d’un match complétement indécis (6-6 après prolongations, 6-5 aux TAB). Si la victoire est magique pour Biarritz, elle est cruelle pour Bayonne, qui jouera en Pro D2 la saison prochaine. Côté BO, le grand héros se nomme Steffon Armitage. 

Ce derby va marquer de son empreinte l’histoire du rugby français ! Jamais, avant ce match, nous n’aurions pu imaginer un tel scénario. Ce fut sûrement le derby le plus indécis et, en même temps, le plus cruel qui n’ait jamais existé. C’est un fait complètement rarissime, mais ce derby où la tension était à son paroxysme, s’est joué aux tirs aux buts ! Une fin de match complètement folle, à l’image de cette rencontre.

Une partie rythmée malgré un petit score

Sous la chaleur du Pays Basque et dans un stade Aguilera plein à craquer, les deux équipes mettent beaucoup d’intensité durant toute la première période. De part et d’autre, il y a la volonté de mettre du rythme et de jouer tous les coups. Seulement, la pression fait commettre beaucoup de maladresses aux deux équipes.

Pendant une demi-heure, le score reste vierge. A la 16ème minute, un essai bayonnais est refusé pour un en-avant de passe. Trois minutes plus tard, Gilles Bosch rate l’occasion d’ouvrir la marque pour Biarritz. Ce n’est que partie remise puisqu’il ouvre le score dix minutes plus tard, sur pénalité (3-0 à la 31’). Dans la foulée, Gaëtan Germain tente une pénalité pour que Bayonne recolle au score mais l’arrière la manque. Au terme de cette première mi-temps, Biarritz mène de trois points face à Bayonne.

La deuxième mi-temps part sur des bases semblables. Rapidement, Maxime Lafage permet à Bayonne d’égaliser sur pénalité (3-3 à la 52’). Les deux équipes se tiennent et aucune ne parvient à se détacher. Aux alentours de la 65ème minute, les Bayonnais ont une pénalité dans les 22 mètres adverses mais décident d’aller en touche et d’insister sur cette stratégie. Seulement, les Biarrots défendent bien et s’en sortent. Dix minutes plus tard, James Hart rate une pénalité pour le BO. Enfin, les Bayonnais ont une dernière possession près de la ligne d’en-but de Biarritz. Mais c’est l’inévitable capitaine Steffon Armitage qui sauve son équipe, en récupérant une pénalité dans un ruck, et qui envoie les deux équipes en prolongations.

Steffon Armitage envoie Biarritz au septième ciel

Durant les prolongations, la tension est énorme à Aguilera. Lors de la première période, James Hart donne l’avantage à Biarritz sur pénalité (6-3 à la 82’). Mais, pendant la seconde période, Gaëtan Germain permet à Bayonne de recoller (6-6 à la 94’). Scénario rarissime, les deux équipes se départageront aux tirs aux buts ! Lors de cet exercice, la tension est à son apogée. De part et d’autre, on envoie les meilleurs tireurs pour tenter les premiers tirs aux buts.

Les cinq premiers buteurs de chaque équipe tentent et réussissent leurs tirs. On arrive donc en mort subite, lors de laquelle le premier échec sera rédhibitoire. Du côté des Bayonnais, Aymeric Luc, qui a été l’un des meilleurs sur le terrain cet après-midi, est le 6ème tireur. Malheureusement pour lui et son équipe, sa tentative passe à côté. C’est alors le capitaine Steffon Armitage qui se présente pour Biarritz. Alors qu’il a été irréprochable tout au long du match, il l’est également pour son tir au but. Le capitaine du BO ne tremble pas et réussit sa tentative, ce qui propulse Biarritz en Top 14. Magique pour les Biarrots, cruel pour les Bayonnais.


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une