Nous suivre

Actualités

Alexander Zverev, sur courant alternatif

Publié le

Alexander Zverev

En finale du Masters 1000 de Miami à 19h contre John Isner, Alexander Zverev pourrait lancer sa saison 2018 en remportant son premier titre. 

2017, du très bon et du moins bon

Jusqu’au mois d’août, la saison du très jeune joueur allemand était presque parfaite. Au moment où il bat Roger Federer en finale de l’Open du Canada, l’Allemand a déjà remporté 5 titres dont deux Masters 1000, prodigieux ! La suite de sa saison est bien différente, une succession de contre-performance, hormis une demi-finale au tournoi de Pékin. Autre point à souligner, il n’a atteint qu’une seule fois les 8èmes de finale d’un Grand Chelem en 11 participations, c’était à Wimbledon l’été dernier. Il ne faut pas oublier le très jeune âge du jeune prodige allemand qui fêtera seulement ses 21 ans ce mois-ci, ce qui peut expliquer cette inconstance dans les performances et ces difficultés en Grand Chelem.

2018, une entame compliquée

Avant Miami, à part une demi-finale à Acapulco, le début de saison d’Alexander Zverev est compliqué. Eliminé par Chung en Australie, puis par Seppi à Rotterdam et enfin par Sousa dès son entrée en lice à Indian Wells, l’Allemand peine à remporter des matchs même contre des joueurs moins bien classés. Plus que son niveau de jeu, c’est la dimension mentale qui semble gêner la progression du crack allemand, classé 5ème à l’ATP. Même si son jeune âge peut encore être l’une des explications avancées, il devra réussir à se canaliser davantage pour rester dans ses matchs et ne pas « offrir » la victoire à ses adversaires.

Miami, un bol d’air

S’il a perdu un set lors de ses deux premiers matchs contre Medvedev et Ferrer, l’Allemand a ensuite été impressionnant pour se hisser en finale. Il a écarté Nick Kyrgios en deux sets, puis l’homme en forme du moment qui avait failli éliminer Federer à Indian Wells, Borna Coric. En demi-finale, l’Espagnol Carreno Busta n’aura pu résister qu’un set avant de laisser « Sascha » faire cavalier seul pour rejoindre la finale. Ce soir, il sera opposé à un revenant, l’Américain John Isner, un homme qu’on n’avait pas vu à pareille fête (en finale) depuis fin juillet 2017, presque au même moment que son adversaire du jour finalement.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une