Nous suivre

Actualités

Alexandre Camarasa, une nouvelle saison pleine d’ambitions

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Alexandre Camarasa

Nous avons rencontré Alexandre Camarasa, international français de water-polo, qui entame une nouvelle saison avec le Cercle des Nageurs de Marseille. 

Alexandre, comment te sens-tu physiquement au moment d’aborder la saison ?

Un peu fatigué, j’ai dépensé beaucoup d’énergie pour revenir au plus haut niveau. La saison dernière a été dure que ce soit sur la plan physique ou mental. Le début de saison est un peu compliqué pour moi mais je me donne à fond pour revenir rapidement à 100%.

Comment juges-tu votre effectif cette saison ?

Nous avons un effectif très complet et très compétitif avec beaucoup de grands joueurs. Humainement parlant, c’est des mecs bien et c’est important dans un groupe. Chacun tire l’autre vers le haut, c’est un bonheur d’aller à l’entraînement tous les jours.

Quels sont les objectifs du club en championnat ? Conserver le titre ?

Quand tu joues au Cercle de Nageurs de Marseille, l’objectif  est de gagner le championnat et la Coupe de la Ligue. A nous de nous battre pour cela et de réussir à nous défaire des autres équipent qui continuent de progresser.

Et en Ligue des champions, que pouvez-vous viser ?

Nous avons un match aller/retour contre Jadran Herceg Novi qui est une très bonne équipe avec un bon entraîneur. Nous allons tout faire pour passer ce tour de qualifications et aller dans la grande Ligue des champions .

Cet été tu as participé aux Championnats du Monde, quelques mois après comment analyses-tu votre compétition ?

Avec du recul il y a beaucoup de déception car nous avions vraiment envie de bien faire. Nous nous sommes battus pour avoir cette qualification et nous avons gâché notre chance. Il y a quatre ans nous disputions le championnat d’Europe B et la nous n’avons probablement pas réalisé la chance que nous avions de disputer une telle compétition. J’ai vraiment beaucoup de regrets par rapport à cette compétition.

Quelles sont les pistes de réflexion pour que les équipes de France soient plus compétitives ?

La première chose pour que l’équipe nationale soit compétitive, il faut qu’en club les joueurs bossent bien. Plus il y a de joueurs compétitifs, plus il y a de concurrence et cela tire l’équipe vers le haut. Il faut aussi continuer à mettre l’accent sur la formation et on constate que les équipes de France jeunes marchent bien.
Ce travail des clubs doit être couplé avec un vrai effort de la fédération pour permettre aux équipes nationales de s’entraîner dans les meilleures conditions possibles. Sans oublier que nous devons affronter plus souvent les meilleurs équipes pour se confronter au haut niveau. La fédération doit nous donner les moyens d’atteindre nos objectifs mais cela marchera que si les clubs et les joueurs font aussi les efforts de leurs côtés. Il faut travailler tous ensemble et arrêter la guerre entre clubs, joueurs et fédérations. Nous devons construire un projet commun.

Est-ce que l’équipe de France est toujours un objectif pour toi ?

Après ces Championnats du Monde, je me pose beaucoup de questions sur la poursuite de cette magnifique aventure. Il y a un nouveau sélectionneur, c’est une très bonne nouvelle car c’est un très bon coach et un homme en or donc cela me donne envie de continuer avec les bleus. Si le sélectionneur a besoin de moi, je serais là !

Un mot sur Paris 2024, cela représente quoi pour toi ?

Paris 2024 c’est une chance pour le sport et le water-polo français. Essayer de se dépasser pour aller chercher une médaille à domicile. Toute cette génération va pouvoir se rassembler derrière ce magnifique projet et profiter de belles infrastructures. C’est beau de pouvoir organiser les Jeux Olympiques en France avec le public qui sera derrière les athlètes. Et si je peux contribuer à la préparation de cet événement, je le ferais avec grand plaisir car je pense que mon rôle va être de transmettre de plus en plus vu mon âge. 🙂

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?