Nous suivre

Portraits

Alexandre Toussaint, un autre défi sportif

Publié

le

Alexandre Toussaint

Nous avons rencontré Alexandre Toussaint, co-fondateur de Dicodusport et infirmier dans la vie, qui s’est lancé le défi de créer une équipe de basket mixte dans le cadre associatif. Il nous raconte son parcours et ce qui l’a poussé à entreprendre cette démarche. Nous allons suivre leur évolution dans une chronique qui débutera dans quelques semaines. En attendant, vous allez découvrir quelques uns des membres de la RA-sket Team, une équipe très atypique.

Alexandre, peux-tu te présenter et nous dire ce que tu fais dans la vie ?

Je suis donc Alexandre,  j’ai 30 ans, je suis en couple et père d’un petit garçon de 21 mois. Professionnellement, je suis infirmier aux soins intensifs dans une clinique néphrologique à Toulouse. Je suis également le co-fondateur de l’encyclopédie Dicodusport qui va suivre notre aventure sportive. Mon rôle dans cette équipe est d’apporter du contenu au site, d’écrire des articles sur les sportifs qui ont marqué l’histoire, de réaliser des interviews et d’apporter le peu de temps qu’il me reste pour faire vivre le blog ! Nous sommes 3 amis de longue date donc nous essayons de grandir ensemble et de nous faire connaître petit à petit.

Quel rôle as-tu dans l’association et à quel poste penses-tu évoluer sur le terrain ?

Je suis le président de l’association que j’ai créé spécialement pour la pratique du basket. Tout n’a pas été simple au début et j’ai bien cru que l’on allait devoir abandonner l’idée au moment où les gens commençaient à suivre le mouvement. J’essaie de motiver les troupes et je me rends compte que les gens prennent goût au projet donc je suis satisfait. La mixité de l’équipe et le fait que tout le monde viennent d’horizons différents, bien que nous soyons tous sous contrat professionnel à la clinique, me plaît et nous sommes en phase de découverte entre nous. Nous nous côtoyons mais nous ne nous connaissions pas vraiment tous. On prend le temps de discuter, d’échanger, de passer plus de temps ensemble comme autour d’un barbec’ ou d’un apéro ! Sur le terrain, je serais un simple joueur, au poste de pivot car je suis l’un des plus grands de l’équipe. Prendre des rebonds, poser des écrans, jouer des coudes… ça va me plaire !

Pourquoi avoir monté ce projet car rien n’était en place au départ ?

Tout simplement car j’ai arrêté le sport en compétition depuis plusieurs années à cause de problèmes d’entorses aux genoux à répétition. Quand j’ai eu 30 ans, au début de l’année, j’ai eu ce petit déclic qui m’a dit si tu ne reprends pas le sport maintenant, tu ne le feras jamais. J’ai toujours fait du foot plus jeune, mais je n’avais pas l’envie de m’y remettre et j’adore le basket. Le fait de travailler un week-end sur deux et de finir tard les journées de boulot le soir me compliquait la tâche pour m’inscrire dans un club. J’ai eu cette idée du sport en entreprise parce que j’avais déjà eu l’occasion d’en faire en arrivant sur Toulouse. J’ai fait quelques recherches, j’ai posé quelques questions et tout semblait possible. Il me manquait juste des équipiers et un financement. Aujourd’hui, les choses sont bien avancées mais tout n’est pas encore prêt. Nous n’avons pas de salle et nous sommes pour la plupart soumis à nos horaires de travail qui vont faire que nous ne pourrons pas être tous disponibles à chaque match, mais on va s’adapter !

As-tu déjà joué au basket auparavant ?

Très peu, comme je le disais, j’ai pratiqué avec ma sœur et mon beau-frère il y a quelques années par le biais de la FSGT. L’équipe était rodée ensemble et joué bien, moi j’étais là pour donner un coup de main mais j’avais du mal à suivre. Je m’entraîne beaucoup tout seul à côté de chez moi pour progresser, j’ai un ami qui m’a donné quelques conseils pour le jeu au poste et je profite des entraînements que l’on a mis en place une fois par semaine depuis le début de l’été.

Est-ce que tu suis de prêt le basket et une équipe ou un joueur en particulier ?

Je suis un véritable fan de la NBA ! Depuis quelques années, je me suis pris de passion pour ce championnat et cette culture. J’adore tout ce qui touche au basket américain et j’ai même eu la chance, grâce à ma future femme et pour mes 30 ans cette année, d’aller voir un match entre les Knicks de New-York et les Golden State Warriors, au Madison Square Garden ! C’était un rêve. Je supporte Golden State et notamment le trio magique Stephen Curry, Klay Thompson et Kevin Durant !

Quelles sont tes attentes pour l’équipe et la saison qui va commencer ?

Tout d’abord, j’espère que tous ceux qui sont là actuellement dans l’équipe pourront et auront l’envie de continuer le plus longtemps possible. J’essaie de ne pas trop les bousculer mais en même temps je veux les impliquer le plus possible dans le projet. Je n’ai pas d’attentes trop élevées en ce qui concerne les résultats, j’aimerais juste que l’on soit compétitif et que l’on ne soit pas trop à la ramasse en début de saison pour ne pas que les gens se démotivent. A chaque entraînement, on note du mieux, de la progression donc c’est très positif. Mon objectif est de mettre en place quelque chose de solide, que ce ne soit pas un feu de paille, parce que la clinique Saint-Exupery et le comité d’entreprise nous soutiennent. J’aimerais pouvoir nous imaginer dans 5 ans toujours sur les parquets !

Benjamin Cots


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une