Nous suivre

Ski

Alexis Pinturault : « J’ai même cru au début à une fake news »

Nicolas Jacquemard

Publié le

Photo Icon Sport

SKI – Dans les colonnes de L’Équipe, Alexis Pinturault est revenu sur le retour à la compétition de Marcel Hirscher la saison prochaine.

Coup de tonnerre dans le monde du ski alpin avec le retour de Marcel Hirscher pour la saison 2024-2025. Retraité depuis cinq ans, l’Autrichien a décidé de reprendre la compétition avec les Pays-Bas et non l’Autriche. Il a expliqué au sujet de son retour sur le circuit mondial :

J’ai pris ma retraite il y a cinq ans et j’ai aujourd’hui 35 ans. Mon retour doit donc aussi être vu sous cet angle : j’aimerais surtout avoir l’opportunité de participer à nouveau à des compétitions, tout simplement parce que cela me plaît. J’entretiens d’excellentes relations avec la Fédération autrichienne et je leur suis reconnaissant pour tout ce que nous avons accompli. Ce nouveau projet est davantage réalisable en tant que Néerlandais.

« C’est du solide, ce n’est pas une plaisanterie »

Interrogé sur le retour de son ancien grand rival, Alexis Pinturault a expliqué sa surprise, puisqu’il n’avait entendu aucun bruit de couloir. Le champion français a même cru que c’était une fausse information, comme il l’a expliqué à nos confrères de L’Équipe.

Je n’avais pas du tout eu de bruit, je suis un peu déconnecté du circuit international depuis ma blessure en janvier. J’ai donc été relativement surpris, comme presque tout le monde je pense, j’ai même cru au début à une fake news, mais donc non ! C’est du solide, ce n’est pas une plaisanterie.

La question que tout le monde se pose désormais, est de savoir si Marcel Hirscher pourra être performant, et pourquoi pas gagner à nouveau sur la Coupe du monde. L’Autrichien va utiliser sa propre marque de ski et est toujours très affuté. Pour Alexis Pinturault, il marquera des points en Coupe du monde, et peut-être même mieux.

C’est dur à dire. Il s’est toujours entraîné depuis cinq ans, même plus que les skieurs du circuit, puisqu’il fait énormément de développement et connaît bien les évolutions de matériel. En choisissant les Pays-Bas, iI est aussi certain d’avoir sa place, il n’y aura pas de confrontation avec les jeunes Autrichiens. Qu’il puisse marquer des points à nouveau en Coupe du monde c’est certain, faire mieux c’est encore trop tôt pour le dire.

Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *