Nous suivre

Actualités

Angel Di Maria, le 4ème Fantastique

Avatar

Publié

le

Arrivé au PSG à l’été 2015, Angel Di Maria vit sa meilleure saison sous le maillot francilien. Un épanouissement témoin de sa prolongation, qui pourrait se renforcer en même temps que l’attaque du club.

Si Neymar et Mbappé font un début de saison canon (9 et 11 buts en championnat), c’est aussi grâce au niveau actuel de l’ailier argentin. Ayant prolongé son bail jusqu’en 2021 avec le PSG, Angel Di Maria est aujourd’hui l’un des hommes forts de Thomas Tuchel. En preuve, son statut d’actuel meilleur passeur du championnat (6 passes décisives) et de joueur le plus décisif du club en 2018 : 24 buts et 13 passes décisives. Sa superbe frappe enroulée du gauche face à Naples (2-2), renforce davantage son statut de leader technique au même titre que ses deux partenaires. Mais la grande différence avec le duo franco-brésilien, est son implication plus importante dans le repli défensif. Ce qui plait fortement au technicien allemand.

Sous le maillot parisien, Di Maria a disputé 151 matches, pour 57 buts et 58 passes décisives – Photo PSG

Tuchel met fin aux doutes

Pourtant, l’avenir « d’El Fideo » sous le maillot tricolore semblait encore incertain, il y a quelques mois. Du côté de l’Espagne, les journaux évoquaient un transfert vers le FC Barcelone. L’occasion pour lui de retrouver son partenaire en sélection : Lionel Messi et de ne plus être barré par la concurrence Neymar, Mbappé et Draxler. Le changement d’entraîneur lui aura été plus que bénéfique avec un jeu porté vers l’attaque et une rigueur défensive permettant d’étouffer l’adversaire. Une façon de jouer à laquelle il adhère totalement. Bien avant cela, le natif de Rosario aurait pu rejoindre l’AS Monaco, selon Luis Campos (conseiller du président du LOSC). « Il a été très proche de signer à Monaco lors de ma deuxième saison », a affirmé l’ancien dirigeant du club de la Principauté sur Breaking Sport. Aujourd’hui, il comptabilise 10 titres sous le maillot rouge et bleu.

Thomas Tuchel remerciant Di Maria après le but du 2-2, face à Naples – Photo Anne-Christine Poujoulat (AFP)

Une attaque pas encore au point pour l’Europe

Cependant, le quatuor formé avec Edinson Cavani ne se montre pas encore concluant dans les grands matches de Ligue des champions. « On n’est pas encore au maximum de notre efficacité. […] Il s’agit de notre première saison à quatre», déclare-t-il chez nos confrères du Parisien. Pourtant, « El Angelito » se montre patient pour la suite et demande encore du temps. Son constat est sans appel concernant les résultats en Coupe d’Europe. « On souffre en Ligue des champions, mais nous ne sommes pas les seuls dans ce cas » avoue-t-il. Selon lui, Liverpool et Naples (1er et 2e)  sont au-dessus du PSG (3e) en ce moment. Mais les compagnons de Di Maria peuvent encore changer la donne en s’imposant en terres italiennes, le 6 novembre prochain. Le ballon pourrait à nouveau prendre son envol vers la lucarne, grâce à la patte gauche de l’Argentin.

 

Charlie Creteur


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?