Nous suivre

Biathlon

Anne-Sophie Bernadi : « Le biathlon, c’est comme un scénario de film »

dicodusport

Publié

le

Anne-Sophie Bernadi

Après une saison de biathlon riche en émotions et avant un prime time, le 9 avril, consacré à Martin Fourcade, nous avons rencontré Anne-Sophie Bernadi, la voix féminine de ce sport sur La Chaine L’Équipe.

Anne-Sophie, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Anne-Sophie Bernadi, j’ai 27 ans et je suis sur La Chaine L’Équipe depuis 2016. J’ai commencé à travailler sur le biathlon l’année dernière en étant la personne qui posait les questions à la fin des courses et depuis cette année, je commente les épreuves de Coupe du monde avec Alexis Bœuf.

C’était donc votre première saison comme commentatrice des épreuves de Coupe du monde. Quel bilan faites-vous ?

C’est de très loin l’expérience professionnelle la plus enrichissante que j’ai connue. Je suis passée par plusieurs sentiments différents. Cela a été difficile au début de trouver ses marques et de savoir comment commenter cette discipline. Ensuite, au Grand Bornand, j’ai eu comme un déclic, on s’est vraiment amusés à commenter ce week-end en France. Après cela, j’avais pris mes marques, nous prenions vraiment du plaisir à commenter et on peut dire que la machine était lancée. Du coup, la saison est à peine terminée que j’ai déjà hâte d’attaquer la prochaine, car c’est vraiment la notion de plaisir qui revient le plus quand je repense à cette saison. Le biathlon est un sport génial et le commenter l’est tout autant.

Que vous a apporté un champion comme Alexis Bœuf ?

Je pense qu’Alexis est le meilleur consultant possible que l’on puisse avoir à ses côtés. Il a tout compris aux codes du journalisme et de la télé, donc c’est très facile de commenter avec lui. Ce n’était pas son rôle de m’accompagner quand j’ai pu être en difficulté au début et pourtant, il l’a fait naturellement. Cela a vraiment été un travail d’équipe. Pour moi, sa plus grande force, c’est qu’il est très pédagogue. Il sait parler à la fois aux gens qui connaissent très bien le biathlon mais aussi à ceux qui découvrent la discipline. Il peut aussi bien parler de sensations car il est allé skier avec Martin Fourcade le matin et à l’inverse, il prend à chaque course le temps de réexpliquer comment cela marche pour les cibles en fonction du tir couché ou debout. Il est très bon pour guider les téléspectateurs, donc cela a vraiment été une superbe expérience de commenter avec lui.

Imaginiez-vous pouvoir réaliser de tels scores avec un sport comme le biathlon ?

Oui, ça ne me surprend pas tant que ça car c’est vraiment un sport télégénique. Il y a du suspense, des rebondissements, un grand champion et une belle équipe de France, donc tous les ingrédients sont là pour faire de belles audiences. Je trouve que le biathlon, c’est comme un scénario de film, cela commence doucement, puis on commence à avoir quelques indices sur la piste et enfin « bam », le premier tir, l’écrémage ! Et sur la mass start par exemple, le format le plus spectaculaire, à chaque passage sur le pas de tir, toutes les cartes peuvent être rebattues. Autre chose importante dans le biathlon, c’est simple à comprendre. Si on compare avec un sport comme le rugby, un novice devant ne comprend rien car il y a beaucoup de règles qui changent souvent. Pour le biathlon, il suffit de savoir que quand on ne fait pas d’erreur sur le pas de tir et qu’on est rapide sur les skis, on a de très bonnes chances de bien figurer.

Côté hommes, on a vu une superbe saison avec un duel exceptionnel qui a tenu en haleine les téléspectateurs jusqu’à la dernière étape. Que retenez-vous de celle-ci ?

Je retiens qu’il y a eu des biathlètes « humains » et deux extraterrestres : Matin Fourcade et Johannes Boe. Le duel a été génial et la victoire de Martin est d’autant plus belle grâce à ce scénario qui nous a tenu en haleine toute la saison. Cette rivalité entre ces deux champions a vraiment plu à tout le monde et je pense que c’est aussi ça qui a attiré les gens derrière leur poste. Martin Fourcade a fait une saison incroyable et il ne faut surtout pas banaliser sa performance, même si c’est son septième globe. Il a montré une nouvelle facette du champion, même dans l’adversité, il ne lâche rien et il a fait une saison extraordinaire au niveau de la régularité.

Vous allez consacrer un prime time à Martin Fourcade le 9 avril sur La Chaine L’Équipe. De quoi sera-t-il composé ?

Cela va être une émission de presque deux heures à partir de 20h45, pour mettre à l’honneur l’immense champion qu’est Marin Fourcade. Il y aura des invités, dont je ne peux dévoiler les noms. Nous parlerons de Martin Fourcade en tant qu’athlète, mais aussi en tant qu’homme. Alexis Bœuf sera en plateau avec nous, ce sera un vrai plus car il a été à la fois son partenaire en équipe de France et il le commente depuis plusieurs années. Il y aura aussi des séquences inédites et fortes en émotions pour faire une belle fête autour de ce champion.

Côté femmes, quel bilan faites-vous de cette saison, que ce soit pour les Françaises ou pour les meilleures qui se sont battues pour le globe ?

Chez les femmes, cela a été très ouvert jusqu’au bout. On avait du mal à dégager une favorite pour ce gros globe. C’est Kaisa Mäkäräinen qui gagne mais cela aurait très bien pu être Darya Domracheva si elle avait fait moins d’impasses ou Anastasia Kuzmina qui a fait des Jeux Olympiques incroyables. Sur la dernière course, quand Mäkäräinen passe la ligne, je ne suis même pas sûre de qui a gagné le globe car il y avait tellement de conditions pour déterminer la lauréate… C’était vraiment un suspense incroyable. Les Françaises Anaïs Bescond et Anaïs  Chevalier ont fait de beaux podiums sur cette dernière étape, ce qui prouve qu’elles n’ont rien lâché jusqu’à la fin. On retiendra aussi les adieux de Marie Dorin-Habert, c’était vraiment un moment très émouvant. Et il ne faut pas oublier Justine Braisaz, qu’on a moins vu sur les trois dernières étapes, mais qui a fait un début de saison époustouflant. On pourra compter sur elle lors des prochaines saisons. Il y a vraiment un gros vivier de talents dans cette équipe de France.

Après cette magnifique saison pour les téléspectateurs, que peuvent-il espérer de plus pour l’année prochaine ?

Je pense que le duel entre Martin Fourcade et Johannes Boe n’a pas dit don dernier mot. A notre micro juste après la dernière course, le Norvégien a dit qu’il allait se préparer pour la nouvelle saison et notamment travailler son tir couché, donc cela promet. Les deux vont se préparer pour être vraiment très forts la saison prochaine afin de lutter pour ce gros globe. Il y a aussi d’autres biathlètes qui ont montré de belles choses et qui pourraient se mêler à la bagarre, comme Lukas Hofer. Il y a aussi les Suédois, Samuelsson et Oeberg, qui montent en puissance et qui auront les Championnats du monde dans leur pays. On va aussi revoir Emilien Jacquelin qui aura à cœur de montrer encore plus de choses plus la saison prochaine et de monter sur son premier podium. Antonin Guigonnat va aussi pouvoir démarrer la saison dans cette équipe de France avec son nouveau statut. Chez les filles, on a aussi hâte de revoir Justine Braisaz et de voir comment Célia Aymonier va régler ses problèmes au tir. Enfin, on aura le plaisir de voir plus souvent Chloé Chevalier et Julia Simon qui étaient la plupart du temps en IBU Cup cette année. Vraiment une belle saison en perspective.

Nicolas Jacquemard


12 Commentaires

12
Poster un Commentaire

avatar
10 Commentaires
2 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
12 Nombre d'utilisateurs
Pierre ChristophePatrick RevestnikivalDANJOUXRANGI Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Patrick Revest
Invité
Patrick Revest

Je ne supporte plus la voix de la commentatrice je suis oblige de couper le son

Pierre Christophe
Invité
Pierre Christophe

Je confirme, je coupe le son aussi.
Aucune valeur ajoutée et surtout insupportable avec ses « désormais » en quantité industrielle tout au long de reportage sans que ce soit forcément à bon escient. Un trentaine en moyenne. Sans parler des « Oui!!! » Qu’elle place sans cesse à ses propres questions.
INSUPPORTABLE!!!!!

nikival
Invité
nikival

j’apprécie le biathlon et les commentaires d’Alexis Boeuf (il connaît bien son sujet) mais en revanche Anne-Sophie Bernadi est absolument « usante », elle parle beaucoup trop et surtout sa voix est vraiment insupportable.
Quand on ne la supporte plus, on coupe de son !

DANJOUX
Invité
DANJOUX

Je ne supporte pas Anne Sophie .

RANGI
Invité
RANGI

Il faut dire à Anne Sophie que c est CiliA et non CeliÉ Aymonier

Calimero
Invité
Calimero

Ok pour Alexis qui est un très bon commentateur mais je ne supporte pas la voix ni la façon de commenter d’Anne Sophie qui parle trop.

marie noelle perol
Invité
marie noelle perol

je vous lis alors que vous avez entamé vôtre deuxième saison avec Alexis et je vous apprécie tous les deux. Cette année a été dramatique pour Martin qui, ce soir après cette vingt cinquième place dans la mass start du championnat du monde 2019 avant Oslo, en écoutant Martin, je n’ai pu m’empêcher de verser une larme. Je lui souhaite de tout mon coeur de retrouver la forme pour l’ année prochaine 2019/ 2020. Bravo à Quentin, Antonin ce soir et sa médaille d’argent en doublant Eberhart, cette façon magnifique qu’il a eu d’attendre derrière lui pour le doubler. Je… Lire plus »

alain
Invité
alain

merci anne sophie et a Alexis qui nous font vibrer par leurs commentaires tres judicieux . merci aussi a l’ Equipe de commentateurs messieurs RIOX et SEBAOUN quel plaisir de les ecouter .

lonely
Invité
lonely

Entre le commentateur d’Eurosport qui hurle en permanence au lieu de parler relax comme le consultant qui l’accompagne et celle de l’Equipe 21 , ils sont insupportables . Perso je coupe le son et je branche la hi fi en fond sonore

pèche
Invité
pèche

Gros bisous à toute l equide et bon commentaire de tous mamy nicole 71ans

Sosso
Invité
Sosso

Je regarde le biathlon sur la chaîne 21 mais je ne supporte pas la voix de la commentatrice

Mick
Invité
Mick

Je pense la même chose …. on dirait qu’elle est en permanence enrhumée ! Elle parle de nez ! Heureusement qu’un champion la seconde, car elle a des fois des réflexions sur les choix de course, sur les statistiques des concurrents qui me dépassent … À-t -elle a moins chaussé des skis ou fait un parcours de biathlon pour voir ce que c’est ??? A quand Marie Dorin-Habert aux commentaires ????

Biathlon

Biathlon : Darya Domracheva et Ole Einar Bjoerndalen nommés entraîneurs nationaux de la Chine

dicodusport

Publié

le

Biathlon - Darya Domracheva et Ole Einar Bjoerndalen nommés entraîneurs nationaux de la Chine
IBU

La Biélorusse Darya Domracheva et le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen sont les nouveaux entraîneurs nationaux de l’équipe de Chine, avec effet immédiat.

Sacrée prise de la Fédération Chinoise qui veut préparer du mieux possible les Jeux Olympiques de Pékin en 2022. La championne biélorusse a officialisé la nouvelle sur son compte Instagram. Ce duo vient compléter le recrutement de Jean-Pierre Amat, ancien entraîneur de l’équipe de France, annoncé il y a quelques mois.

View this post on Instagram

We are glad to inform about beginning of our cooperation with China biathlon team. Young team with high ambitions and potential to improve and grow. From this day we are coming into daily training process and will be happy to cheer our years experience with the team, which will be a hoster of next winter Olympic Games. Ole became a head coach of all team and I'm coach of women's team now.
We are full of motivation to give our best advices to the athletes, team stuff and everyone who works together with us on the way of reaching a good result, in our focus – to build high professional team, support and help each athlete to reach their own potential.
And of course, we are happy to use a chance and help our favorite sport to develop around the world, in a countries, where biathlon and all winter sports have huge potential. Мы рады сообщить о начале нашего сотрудничества со сборной Китая по биатлону. Молодая, амбициозная команда с большим потенциалом для совершенствования и роста. С сегодняшнего дня мы подключаемся к ежедневному тренировочному процессу и будем рады поделиться своим многолетним опытом работы с командой, которая станет хозяином следующих зимних Олимпийских игр. Уле начинает работу в качестве главного тренера команды, я – в качестве тренера женской команды. Мы полны мотивации дать свои лучшие советы спортсменам, коллективу и всем, кто работает вместе с нами на пути достижения хорошего результата. В центре нашего внимания – построение высокопрофессиональной команды, поддержка и помощь каждому спортсмену в реализации собственного потенциала. И конечно, мы рады использовать этот шанс и помочь еще большему развитию нашего любимого вида спорта по всему миру, в странах, где биатлон и все зимние виды спорта имеют огромный потенциал.

A post shared by Darya Domracheva (@dadofun) on

Dicodusport


Lire la suite

Biathlon

Blink Festival : Johannes Boe domine Martin Fourcade d’un souffle sur la mass start

dicodusport

Publié

le

Blink Festival – Premier rendez-vous de cette nouvelle saison entre Johannes Boe et Martin Fourcade, et déjà premier un premier mano a mano entre les deux hommes.

Le Norvégien, ultra-dominateur la saison dernière a mieux tiré avec un 18/20, coiffant le Français d’une seconde sur la ligne d’arrivée. Martin Fourcade était très en jambes sur cette mass start, en étant dans les temps de Johannes Boe, malgré une faute de plus au tir. Emilien Jacquelin complète ce beau podium avec un 17/20. Cela a été un peu plus dur sur le pas de tir pour Simon Desthieux et Quentin Fillon Maillet qui ont fait cinq fautes chacun.

Le sprint final en vidéo

Dicodusport


Lire la suite

Actualités

Biathlon : À seulement 25 ans, Laura Dahlmeier dit stop !

dicodusport

Publié

le

Laura Dahlmeier

A seulement 25 ans, Laura Dahlmeier, double championne olympique de biathlon, a décidé de mettre un terme à sa carrière.

Malgré son jeune âge, la championne allemande possède un palmarès gigantestque, avec deux médailles d’or aux JO sur le sprint et la poursuite à Pyeongchang, mais sept titres de championne du monde, un gros globe du classement général et deux globes de spécialité.

Une décision (presque) attendue

Cela faisait déjà plusieurs années que Laura Dahlmeier avait du mal à se motiver pour repartir à l’entraînement, et c’est sur sa page Facebook qu’elle a annoncé sa décision :

Après une saison incroyablement difficile avec des hauts et des bas, je ne ressens plus la passion à 100% requise pour le sport professionnel. Pour cette raison, après mûre réflexion, j’ai décidé de mettre fin à ma carrière de biathlète.

Nicolas Jacquemard


Lire la suite

Actualités

Martin Fourcade lance son festival sportif

dicodusport

Publié

le

Martin Fourcade a profité de la trêve des sports d’hiver pour annoncer le lancement de son festival sportif, le Martin Fourcade Nordic Festival.

La première édition se tiendra le 31 août et le 1er septembre prochain à Annecy avec, comme idée, de promouvoir le biathlon mais aussi les sports nordiques dans leur ensemble. Les meilleurs biathlètes, Johannes Boe, Lisa Vittozzi mais aussi Dorothea Wierer, seront de la fête, comme le Catalan l’a expliqué en conférence de presse :

L’idée, c’est de promouvoir la discipline et l’ensemble des disciplines nordiques, avec en toile de fond le Grand Bornand. Amener cet évènement à Annecy, c’est emblématique. Cela se déroulera sur deux jours avec le samedi la présence des meilleurs biathlètes mondiaux et Français. Le dimanche sera consacré à la promotion de la discipline avec des courses enfants et aussi pour adultes en biathlon running.

On aura un plateau exceptionnel ! J’ai envie de partager avec mes rivaux de bons moments en été. Johannes Boe, Lisa Vittozzi seront notamment présents. L’idée, c’est de pérenniser cet évènement, l’ambition est de faire de cet évènement quelque chose d’incontournable.

Dicodusport


Lire la suite

Actualités

Biathlon – 2018/2019 : les Bleus nous ont fait passer par toutes les émotions

dicodusport

Publié

le

Alors que Johannes Boe a dominé de la tête et des épaules cette saison, l’équipe de France masculine, contrairement aux années précédentes où Martin Fourcade surnageait, a affiché une homogénéité impressionnante. 

Comment ne pas commencer par Martin Fourcade (12ème du général) ? Alors il y a bien eu ses deux victoires en cinq courses en début de saison, lors de l’individuel à Pokljuka et la poursuite à Hochfilzen, qui auront permis de faire illusion, mais c’est tout. Le Catalan, trop juste physiquement, a passé le reste du temps à courir derrière Johannes Boe sans pouvoir faire jeu égal. Même lui n’a pas réussi à expliquer cette méforme constante et la coupure avant les championnats du monde n’aura rien changé, les jambes ne sont pas revenues. Il abandonne son gros globe et espère revenir au top niveau la saison prochaine. L’avenir nous le dira.

Un saison sans avant le rebond pour Martin Fourcade ? – AFP

Quentin Fillon Maillet a lui réalisé sa meilleure saison, et à plus d’un titre. D’abord car il termine troisième du classement général de la Coupe du monde, après avoir terminé deuxième lors de l’exercice 2017-2018. Ensuite, car il est le seul biathlète avec Martin Fourcade à avoir réussi à gagner plus d’une course au cœur de la razzia de Johannes Boe, avec ses succès sur la poursuite de Soldier Hollow et la mass start d’Antholz. Enfin, il est reparti des Mondiaux avec deux médailles de bronze (sprint et poursuite) autour du cou.

Celui qui a énormément progressé sur le pas de tir (87% de réussite cette saison, 81% en 2017-2018) a donc franchi un gros cap. Si concurrencer l’ogre norvégien au général la saison prochaine ne sera pas simple, il pourrait au moins gravir une marche supplémentaire dans la hiérarchie mondiale.

Quentin Fillon Maillet nouveau fer de lance du biathlon français ? – AFP

Un sentiment mitigé, voilà comment résumer la saison du deuxième meilleur Français, Simon Desthieux. Quatrième du classement général avec quatre places de mieux par rapport à l’exercice 2017-2018, il y aurait de quoi crier à la très bonne saison du biathlète de 27 ans. Oui mais voilà, le natif de Belley repart une nouvelle fois sans victoire et avec seulement deux podiums décrochés à Soldier Hollow. Frustrant quand on voit son potentiel. Il est l’un des plus rapides et réguliers sur les skis avec un dernier tour souvent ravageur, malheureusement plombé par une balle de trop en dehors de la cible.

Le quatrième mousquetaire de la bande, Antonin Guigonnat, a terminé à la 11ème place du général avec quatre podiums dont une médaille d’argent sur la mass start des championnats du monde. Beaucoup de positif pour le Haut-Savoyard qui boucle sa première saison complète en Coupe du monde. Avec lui, c’est souvent à quitte ou double. Dans un bon jour, il peut battre n’importe qui alors que dans un mauvais, il peut couper du bois pour l’hiver suivant. Le biathlète de 27 ans a fait moins bien au tir cette saison (81% contre 85% en 2017-2018). Il pourrait franchir un nouveau cap dès la saison prochaine.

Emilien Jacquelin est quant à lui l’étoile montante du biathlon français et s’il ne termine que 24ème du général avec deux top 10 (9ème sur le sprint de Ruhpolding et la mass start d’Antholz), on a hâte de le voir la saison prochaine. Avec un peu plus de caisse, de travail et de régularité derrière la carabine (81% cette saison), le Grenoblois pourrait devenir rapidement l’un des meilleurs du circuit.

Enfin, pour sa dernière saison, Simon Fourcade a pu goûter à quelques courses en Coupe du monde et termine avec une belle septième place au Canada sur l’individuel.

Simon Fourcade a tiré sa révérence à l’issue de cette saison 2018-2019 – Getty Images

Nicolas Jacquemard


Lire la suite

Fil Info

CyclismeIl y a 12 heures

Cyclisme – Transferts 2019/2020 : le tableau du mercato

Cyclisme 2019/2020 - Retrouvez tous les transferts du mercato des équipes World Tour, mais aussi des équipes françaises en Continental...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 12 heures

Coupe du monde 2019 : les quarts en ligne de mire pour l’Écosse

Chaque jour, retrouvez nos présentations des 20 nations qui vont participer à la Coupe du monde de rugby 2019, au...

FootballIl y a 14 heures

Une sanction ridicule pour le transfert d’Antoine Griezmann au Barça ?

Selon une information de L'Indépendant la Fédération Espagnole de Football va bien annoncer une sanction demain contre Barcelone mais surement...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 14 heures

La composition probable du XV de France pour affronter l’Argentine

Selon le Midi Olympique, Jacques Brunel devrait aligner une troisième ligne Lauret-Alldritt-Ollivon face à l'Argentine, ce samedi (9h15), pour le...

FootballIl y a 15 heures

Kylian Mbappé et Karim Benzema sur le podium des meilleurs buteurs en 2019

Chose suffisamment rare pour être signalée, à l'approche du retour de la Ligue des Champions, deux Français font partie des...

HandballIl y a 18 heures

Sport en France et La Chaîne L’Équipe diffuseront la Ligue féminine de Handball

Sans diffuseur depuis le début de la saison, la Ligue féminine de Handball, officiellement nommée la Ligue Butagaz Energie, bénéficiera...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 19 heures

Le programme TV de la Coupe du monde de Rugby 2019

La Coupe du monde de rugby 2019 se déroulera du vendredi 20 septembre jusqu'au samedi 2 novembre au Japon. Retrouvez...

CyclismeIl y a 20 heures

Mondiaux 2019 : Bernal, Nibali et Kwiatkowski déclarent forfait

À moins de 15 jours des Mondiaux sur route dans le Yorkshire, Egan Bernal, Vincenzo Nibali et Michal Kwiatkowski ont...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 21 heures

Coupe du monde 2019 : les Fidji, la bonne surprise ?

Chaque jour, retrouvez nos présentations des 20 nations qui vont participer à la Coupe du monde de rugby 2019, au...

Mondiaux d'athlétisme 2019Il y a 22 heures

Mondiaux d’athlétisme : focus sur le décathlon et l’heptathlon

A quelques semaines des Mondiaux d'athlétisme à Doha, Dicodusport vous propose un focus sur les athlètes à suivre pour chaque...

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nos débats

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2019 - Tous droits réservés