Nous suivre

Tennis

ATP : Goran Ivanisevic monte au filet pour défendre Djokovic

Julien Correia

Publié

le

ATP : Goran Ivasinevic monte au filet pour défendre Djokovic
Photo Asanka Brendon Ratnayake / Reuters

TENNIS – Goran Ivanisevic, le coach de Novak Djokovic, a donné un entretien pour le média serbe Sportklub. Durant celui-ci, le Croate a tenu à valoriser le dernier succès de son protégé à Melbourne et à défendre son joueur contre les critiques. Extraits.

Sur le circuit jusqu’en 2004, il était réputé pour son service surpuissant. Il fait partie du cercle très fermé des joueurs à avoir réussi plus de 10 000 aces en carrière. Lui, c’est Goran Ivanisevic, le coach de Novak Djokovic depuis 2019. Et lundi, c’est plutôt par une montée au filet qu’il est venu défendre son protégé lors d’un entretien accordé au média serbe Sportklub. Face à l’adversité palpable qui s’est fait ressentir selon lui lors du tournoi australien, le Croate n’a pas été avare en compliments pour son joueur.

« Pourquoi on le traite comme ça ? »

Novak Djokovic n’a pas été épargné par les polémiques ces derniers mois. Entre sa disqualification à l’US Open, l’organisation de l’Adria Tour et sa prise de position à Melbourne, il y a eu du grain à moudre pour les médias. Son entraîneur en a donc profité pour le soutenir. « L’année dernière, c’était comme si je regardais Massacre à la Tronçonneuse. Pourquoi on le traite comme ça ? Probablement à cause de ses origines. Les gens des Balkans sont toujours regardés différemment. Novak n’a pas peur de dire ce qu’il pense non plus et de se battre pour des causes dans lesquelles il croit. À l’US Open, c’était comme si tout le monde était content que ce genre de conneries lui arrive. En Australie, il a défendu ses collègues joueurs et c’était encore : ‘Tapons sur Djokovic parce que c’est le seul à s’exprimer quand tout le monde reste silencieux’ », a-t-il déclaré.

« Il est plus fort que tout le monde, et c’est dur à admettre pour les gens »

Gêné par une blessure aux abdominaux dès le 3ème tour à Melbourne, Nole a tout de même réussi à remporter son 18ème titre Grand Chelem. Le 9ème en Australie. Ce qui le place à deux unités de Rafael Nadal et Roger Federer tous les deux détenteurs de 20 titres en Grand Chelem. Cependant, selon Goran Ivanisevic, Djokovic est loin d’avoir le même traitement que les deux joueurs cités. Il a tenu à mettre en avant la performance du numéro 1 mondial. « Je ne sais pas comment il a fait pour gérer tout ça. La blessure est apparue au 3e tour, ce n’est pas comme si le tournoi approchait de sa fin ; non, il devait gagner quatre fois encore pour aller au bout, et pas contre des inconnus. Raonic, Zverev, Karatsev, il n’a pas atteint les demi-finales par accident. Et enfin Medvedev, qui était le meilleur ces trois derniers mois. C’est juste fantastique. Novak est juste plus fort que tout le monde, et c’est dur à admettre pour les gens. »

Le message est passé de la part de Goran Ivanisevic. La suite côté court pour Novak Djokovic devrait se dérouler sur terre battue. À moins qu’il ne puisse participer au tournoi de Miami. Un tournoi au sein duquel on ne retrouvera pas Roger Federer qui a annoncé son retrait ce jour.

Julien Correia


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une