Nous suivre

Coupe du monde 2018

Argentine – Croatie (0-3) : les 5 choses à retenir

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Messi Argentine

L’Argentine a sombré face à une Croatie convaincante. Pas encore éliminée, l’Albiceleste est au bord du précipice. Voici ce qu’il faut retenir du match. 

La Croatie au rendez-vous des huitièmes de finale

Après un Euro 2016 encourageant où les Croates nous avaient un peu laissés sur notre faim avec cette élimination contre les Portugais, ils confirment sur cette Coupe du monde. Après une entrée en lice réussie face au Nigeria, les coéquipiers de Luka Modric ont largement dominé l’Argentine dans un match à sens unique. La Croatie sera au rendez-vous des huitièmes de finale, en terminant probablement en tête du groupe.

Modric, ce maestro

Une nouvelle performance aboutie pour le milieu de terrain du Real Madrid qui a été le métronome de son équipe. Pour couronner un match réussi, il marque un deuxième but somptueux, deux feintes devant Otamendi avant de lâcher une sublime frappe aux 25 mètres qui finit dans le petit filet du gardien argentin. Pour ceux qui avaient encore quelques doutes, Luka Modric prouve qu’il est au sommet de son art et l’un des tous meilleurs au monde à son poste.

Caballero, gardien fantôme

Il était désigné comme le point faible de l’Argentine avant la compétition et on peut dire que les observateurs ne s’étaient pas trompés. En plus de ne pas être rassurant, il offre le premier but à la Croatie sur une relance complètement ratée, une passe décisive du gardien argentin. Sur le deuxième but, même si la frappe de Modric est belle, elle vient de 25 mètres et il met beaucoup de temps à réagir.

Messi invisible

Alors que Cristiano Ronaldo brille avec 4 buts en 2 matchs, Lionel Messi n’est que l’ombre de lui-même. Complètement transparent, le génie argentin s’est mis au niveau de ses coéquipiers et ce n’est pas glorieux. De grandes chances de voir une nouvelle retraite internationale de l’Argentin si sa sélection est éliminée dès la phase de groupes…

Sampaoli, à côté de ses pompes

Considéré comme un entraîneur de génie par certains, Sampaoli a condamné sa sélection. Déjà, les qualifications ont été compliquées (même s’il a pris cette aventure en cours), sa liste des 23 a été critiquée, mais alors que dire de ses choix tactiques sur cette Coupe du monde ? L’entraîneur s’est trompé sur toute la ligne, Dybala a joué 20 minutes en deux matchs, Lo Celso n’a toujours pas été vu et Di Maria non plus face à la Croatie. Si vous ajoutez à cela que le plan de jeu du sélectionneur argentin est illisible, on peut confirmer qu’il est en train de pousser son équipe dans le précipice.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une