Astrid Guyart : « Rendre hommage à l’univers du sport »


À la fois ingénieure aérospatiale et escrimeuse, Astrid Guyart est également à l’origine d’un projet d’histoire pour les enfants : « Les incroyables rencontres de Jo ». L’athlète, qui reprendra la compétition en ce mois d’avril, nous raconte comment est né ce projet. 

Pouvez-vous me dire pourquoi vous avez décidé de faire des histoires pour les enfants ?

En tata-gaga, je cherchais tout simplement un cadeau pour ma nièce. Son papa et sa maman étant aussi des champions, j’ai naturellement eu envie de lui offrir un livre sur le sport. Alors qu’en librairie, je n’ai trouvé que des livres sur le foot ou des documentaires expliquant le tennis ou le basket, j’ai donc décidé dans un premier temps de lui écrire une histoire à lire et rapidement. L’idée a fait son chemin ensuite et on en a fait une collection illustrée. À travers Jo, nous avons eu envie de rendre hommage à cet univers et à ses grands champions trop souvent anonymes.

L’écriture est-elle votre passion depuis toujours ?

Ma grand-mère était institutrice, donc je suis sensible depuis toute petite à la rédaction. Je crois que je savais que j’écrirai un jour, mais je ne pensais pas aussi tôt et je n’avais pas pensé aux enfants. Après, la période a correspondu à un moment où j’avais plus de temps et où j’avais besoin de me reconnecter au pourquoi je faisais les choses. Rien de tel que de se connecter à son enfant intérieur pour cela. 

Quelles sont les personnes qui vous ont aidées dans cette aventure ?

Olivier Loyen a créé le personnage et l’univers graphique de Jo. Ensuite, évidemment, il y a mon éditeur « Le Cherche-Midi » qui est un vrai partenaire de confiance. Je remercie aussi les champions (Emmeline Ndongue, Vanessa Boslak, Brice Guyart et tous les autres à venir) qui m’ont permis d’utiliser leur nom dans les histoires.

Comment arrivez-vous à gérer votre carrière de sportive professionnelle et votre métier d’ingénieure ? Est-ce difficile ?

Après les Jeux Olympiques de Rio, je pensais arrêter, mais j’ai finalement souhaité le faire progressivement, tout en reprenant une activité professionnelle soutenue. La moitié de la semaine, je suis ingénieure aérospatiale chez Airbus et l’autre moitié, je suis escrimeuse professionnelle. Vivre ce genre de double vie demande d’être flexible et de savoir s’adapter.

Concernant les Jeux Olympiques qui auront lieu en France en 2024, qu’en pensez-vous ?

Je pense que c’est une chance extraordinaire pour la jeunesse française. Quelle joie de savoir qu’ils vont pouvoir grandir avec les valeurs du sport et de l’Olympisme et qu’ils pourront côtoyer en direct les plus grands champions du monde entier. Ces Jeux sont pensés pour la « Génération 2024 » au travers de l’héritage qu’ils vont laisser à la jeunesse.

Tristan Mieger

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des