Athlétisme : ce qu’il faut retenir des championnats de France Élite en salle


Ce week-end ont eu lieu les championnats de France Élite en Salle à Miramas, un événement très attendu permettant à certains d’obtenir un premier titre national et à d’autres, d’obtenir les minima si convoités pour les championnats d’Europe en Salle à Glasgow (2 et 3 mars). Combinez les deux et la sélection est quasiment assurée.

Samedi, une journée tenant toutes ses promesses

Lors de cette première journée ont eu lieu 5 finales ainsi que 6 concours et nous avons eu droit à de très belles performances.

Une des finales les plus attendues ce samedi était celle du 60 m haies masculin et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a tenu toutes ses promesses. Dans les starting-blocks étaient présents : Pascal Martinot-Lagarde (ES Montgeron),  Aurel Manga (CA Montreuil 93), Wilhem Belocian (Stade Lamentin) et Kevin Mayer (Montpellier Athletic 2M). PML, le grand favori remporte sans surprise le titre avec un beau chrono (7″52) qui lui permet d’améliorer la meilleure perf’ française de la saison. Derrière lui arrivent Aurel Manga et Wilhem Belocian. Quant à  Kevin Mayer, il n’arrivera pas à obtenir les 7″70 nécessaire pour prétendre à une place aux championnats d’Europe. Cependant, sa performance reste belle pour un heptathlonien.

La deuxième finale la plus attendue était celle du 3000 m avec un beau plateau d’athlètes parmi lesquels Yoann Kowal (Dordogne AC), Djilali Bedrani (SA Toulouse UC), Simon Denissel (Lille Métropole Athlétisme) et Jimmy Gressier (US Athlétiques de Liévin). La course était particulièrement importante pour ce dernier qui n’a toujours pas les minima pour Glasgow. Alors, le Nordiste donne tout et prend rapidement la tête de la course. Il finit par se faire relayer, puis, dans les derniers 600 m, Bedrani prend la course à son compte avant de s’envoler vers le titre de Champion de France en 7’51 ». Jimmy Gressier quant à lui rentre à la maison avec pas moins que la médaille d’argent ainsi que les minima et le record de France espoirs grâce à son chrono en 7’52″08. Il efface ainsi le record détenu depuis 1998 par un certain Bouabdellah Tahri (7’52″52). Nous devrions donc retrouver Bedrani, Gressier et Kowal à Glasgow.

Les finales de 60 m étaient également très attendues. Elles nous ont d’ailleurs réservé beaucoup de surprises. Du côté féminin d’abord, puisque Carolle Zahi (CA Montreuil 93), grande favorite, déclarait forfait, ne préférant pas prendre de risque suite à une petite tension ressentie au niveau de l’ischio gauche. Cynthia le Duc se retrouvait alors favorite pour le titre, mais c’était sans compter un faux-départ lors de la finale qui la disqualifiait. Le champ était alors libre pour toutes les concurrentes, mais c’est Nasrane Bacar (US Talence) qui remportait la bataille en réalisant un chrono de 7″39 lui offrant une possible sélection pour Glasgow.

Chez les hommes, ni Jimmy Vicaut, ni Christophe Lemaitre n’ont pris part à la course et un troisième prétendant au titre, Mahoumadou Fall (Franconville Athle) était disqualifiée dès les séries suite à un faux-départ. Ainsi, trois favoris étaient présents dans les starting-blocks en finale : Amaury Golitin (EC Orléans Cercle Jules Ferry), Meba-Mickael Zeze (SCO Sainte-Marguerite Marseille), Marvin René (SCO Sainte-Marguerite Marseille). Suite à la disqualification d’Amaury Golitin à cause d’un faux-départ, c’est Marvin René qui est sacré en 6″63.

Du côté des concours, nous avons eu droit à une Ninon Guillon-Romain (EA Cergy-Pontoise) en forme à la perche ! En effet celle-ci s’est imposée avec un saut à 4,60 m puis a tenté une barre à 4,73 m synonyme de record de France. Finalement, elle ne réussira pas à la franchir mais ce n’est que partie remise. La Francilienne décroche son deuxième titre national en salle. En lancer de poids féminin, c’est la junior Ashley Bologna (EF Mont-Doré) qui remporte le titre avec un jet à 16,78 m. Elle prend ainsi le record de France junior et met fin aux sept ans de règne de Jessica Cerival.  Enfin, en longueur, hommes c’est Jean-Pierre Bertrand (Nantes Métropole Athlétisme) qui s’impose avec un saut à 8,04 m et lui permet par la même occasion de réaliser la 4ème performance de la saison en Europe

Les autres résultats de la journée :

En poids hommes, Frédéric Dagée (Nice Cote d’Azur Athlétisme) remporte le concours avec un lancer à 19,99 m. Côté triple saut féminin, Rouguy Diallo (Nice Côte d’Azur Athlétisme) l’a emporté grâce à un saut de 14,5 m. En hauteur, Prisca Duvernay (Entente Sud Lyonnais) s’est imposée avec 1,88 m. Notons qu’elle a obtenu les minima au meeting de Nantes en effaçant une barre à 1,90 m et devrait donc participer aux championnats d’Europe. Une première depuis 6 ans pour une Française dans la discipline. Au 3000 m femmes, c’est Ophélie Claude-Boxberger (Montbéliard Belfort Athlétisme) qui est sacrée. Partie à 600 m de l’arrivée, elle remporte son premier titre en indoor.

Dimanche, le dénouement en heptathlon et pentathlon ainsi que quelques surprises

Côté concours d’abord, ce dimanche a vu le dénouement des deux épreuves combiné, l’heptathlon et le pentathlon. Et c’est avec 6025 points que Basile Rolnin (Lille Métropole Athlétisme) remporte l’heptathlon hommes et devient par la même occasion le quatrième meilleur performeur européen de l’année. Au pentathlon féminin, Solène Ndama (Bordeaux Athlé) devient championne de France et a même titillé le record de France d’Antoinette Nana Djimou (4723 pts). Elle termine finalement avec 4672 points, de nombreux records personnels battus et empoche la deuxième performance française de tous les temps au pentathlon en salle. À la perche, chez les hommes, c’est Axel Chapelle (EA Cergy Pontoise) qui succède à Renaud Lavillenie absent pour cause de blessure. À la bataille avec Baptiste Boirie (Clermont AA), Chapelle remporte le titre à la différence d’essais. Kevin Mayer quant à lui ne dépasse pas les 5,05 m, c’est évidemment une déception pour lui. En hauteur, c’est Mathieu Tomassi (Entente Bassin Athlétisme) qui prend la première place.

La première surprise de la journée a eu lieu en longueur. Alors que l’on attendait une victoire d’Eloyse Lesueur-Aymonin (SCO Sainte Marguerite), c’est finalement Hilary Kpatcha (CA BALMA) qui s’impose. La nouvelle championne de France a su profiter du zéro après trois essais mordus de Lesueur-Aymonin pour s’emparer du titre. Par la même occasion, Kpatcha monte son record personnel à 6,47m.

La deuxième surprise de la journée est l’absence de Teddy Tamgho au triple saut hommes. En effet, le recordman du monde en salle (17,92 m) n’a pu se présenter à cause de différentes douleurs. C’est une énorme déception pour lui qui était motivé et déterminé à obtenir les minima. Néanmoins, le spectacle a été au rendez-vous grâce à Hugues-Fabrice Zango (Artois Athlétisme) qui signe un saut à 17,30 m. N’étant pas de nationalité française, le Burkinabé partage sa première place avec Yoann Rapinier (EFCVO) et son saut à 16,68 m.

Côté demi-fond, dans un 800 m femmes marqué par les absences de Rénelle Lamote et Cynthia Anaïs (les deux préférant travailler la vitesse sur un 400 m avant les Europe), c’est Charlotte Pizzo (Pays de Fontainebleau) qui s’impose devant une Corane Gazeau (Entente des Mauges) prenant tous les risques pour remporter le titre. Charlotte Pizzo réalise par la même occasion les minima grâce à son chrono de 2’04″97. Chez les hommes, c’est Pierre-Ambroise Bosse qui manquait à l’appel. Son absence a profité à Nasredine Khatir (Montpellier AMM) qui s’empare du titre hexagonal.

Sur 3000 m marche femmes, c’est sans surprise la favorite annoncée Clémence Beretta (Athletic Vosges Entente Clubs) qui remporte le titre. Deux semaines auparavant, elle empochait le titre chez les espoirs. Sur 5000 m marche, c’est le recordman espoirs Gabriel Bordier (US Saint-Berthevin) qui s’impose largement en 19’22″46. Ophélie Claude-Boxberger sacrée la veille sur 3000 m, s’offre un doublé en s’imposant sur le 1500 m femmes. Côté hommes, la finale du 1500 m a vu le spécialiste Samir Dahmani (Martigues SA) s’imposer devant Djilali Bedrani, sacré la veille sur 3000 m.

Enfin côté sprint, sur le 400 m femmes d’abord, Deborah Sananes (EA Bourg en Bresse) devient championne de France devant Agnès Raharolahy (Nantes Métropole Athlétisme) et Amandine Brossier (Angers Athlé). Toutes les trois obtiennent par leur chrono les minima. Côté hommes, Fabrisio Saidy (Dominicaine Athlétisme) devient champion de France de 400 m à peine une semaine après son titre chez les espoirs à Nantes. Avec un chrono en 46″67 il s’offre même la meilleure performance française de la saison et le record de France espoirs.

Sur le 200 m qui n’est plus disputé lors des championnats internationaux en salle, c’est Stuart Dutamby (Lille Métropole Athlétisme) qui s’empare du titre. Sur le 200 m féminin Maroussia Paré (US Talence) devient championne de France.  Pour finir, les championnats se sont achevés avec le 60 m haies féminin. Sacha Alessandrini (Nice Côte d’Azur Athlétisme) s’est imposée en 8″02 et prend au passage la meilleure performance française de la saison.

Nous avons donc eu droit à un très beau week-end nous donnant un avant-goût des forces qui seront présentes côté français les 2 et 3 mars prochains à Glasgow.

Quentin Marchesan

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des