Nous suivre

Athlétisme

Athlétisme – Jeux Olympiques de Tokyo : les favoris des concours de lancers

Publié

le

Athlétisme - Jeux Olympiques de Tokyo les favoris des concours de lancers
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – ATHLÉTISME – Les Jeux Olympiques de Tokyo ont débuté officiellement le 23 juillet 2021. Cependant, les épreuves d’athlétisme ne commenceront pas avant ce vendredi 30 juillet. En attendant, penchons-nous sur les différents candidats au titre et aux médailles dans chaque discipline. Aujourd’hui, petit tour d’horizon sur les favoris des concours de lancers.

Lancer du javelot (H)

Ce sera l’un des plus grands favoris, toutes disciplines confondues, en athlétisme, lors des Jeux Olympiques de Tokyo. D’une part, Johannes Vetter n’a plus perdu un concours depuis 2019. D’autre part, il lance, très régulièrement, au-delà des 90 mètres. Son record personnel est de 97.76 mètres, et il semble le candidat le plus à même de faire tomber le mythique record du monde de Jan Zelezny (98.48). De plus, il détient les sept meilleures performances de la saison. S’il semble invincible depuis deux ans, l’Allemand a pourtant déjà montré des failles lors des grandes compétitions, puisqu’il n’est qu’une seule fois champion du monde (en 2017). En 2019, il s’est fait battre par le Grenadien Anderson Peters. Cette année, le Grenadien n’a lancé qu’à 83.46 mètres, contre 96.29 pour Vetter.

Le champion olympique en titre, Thomas Röhler, ne sera pas présent à Tokyo. Vetter a donc un vrai boulevard devant lui. Pourtant, en plus de Peters, il devra se méfier de certains lanceurs. Cette saison, le Polonais Marcin Krukowski est le second meilleur performeur (89.55). C’est d’ailleurs son record personnel, ce qui montre qu’il est en progrès et pourrait dépasser les 90 mètres aux JO. Enfin, l’expérimenté lanceur de Trinidad et Tobago, Keshorn Walcott sera aussi de la partie. Le champion olympique de Londres a déjà lancé à plus de 90 mètres dans sa carrière (90.16). En 2021, il est le 3ème meilleur performeur, avec un jet envoyé à 89.12 mètres.

Lancer du marteau (H)

Le favori de cette épreuve semble bien désigné. En effet, le Polonais Pawel Fajdek possède un palmarès monstrueux. Depuis 2013, il n’a pas perdu un championnat du monde et a donc ramené quatre titres à son pays. Seulement, le titre olympique lui échappe encore et il voudra aller le chercher à Tokyo. Cette saison, c’est lui qui a lancé le plus loin avec un jet à 82.98 mètres. L’Américain Rudy Winckler le talonne. Avec un jet envoyé à 82.71 m, qui constitue son record personnel, il est le 2ème meilleur performeur en 2021. Un autre Polonais peut aussi menacer Fajdek. Il s’agit de Wojciech Nowicki. Le 3ème meilleur performeur de la saison (81.36 m) est un grand habitué des podiums mondiaux depuis six ans.

Parmi les grands prétendants au podium, voire au titre, on sera heureux de constater que Quentin Bigot est un candidat crédible. Le vice-champion du monde en titre réalise une très belle saison, puisqu’il a amélioré son record personnel en juin (79.70 m). On espère que le 5ème meilleur performeur de la saison pourra lancer au-delà des 80 mètres au bon moment. Pour compléter ce tour d’horizon, on peut citer l’Ukrainien Mykhaylo Kokhan, qui a lancé à 80.78 m en 2021, ce qui en fait le 4ème meilleur lanceur cette saison.

Lancer du poids (H)

Comme sur le lancer du javelot, il y a un grand favori sur cette épreuve de lancer du poids. Il s’agit de l’Américain Ryan Crouser, qui a pulvérisé le record du monde, vieux de 25 ans, il y a moins d’un mois (23.37 m). Le champion olympique en titre a, d’ailleurs, lancé deux fois à plus de 23 mètres. Même si Ryan Crouser est le grand favori, ses principaux concurrents sont également capables de lancer très loin pour venir le chatouiller. Tout d’abord, il y a le champion du monde en titre, Joe Kovacs. Le compatriote de Crouser l’a battu lors des derniers championnats du monde, avec un lancer à 22.91 mètres.

Cette année, Kovacs est le deuxième meilleur performeur de la saison avec un meilleur lancer à 22.72 m. Le 3ème prétendant au titre est Néo-Zélandais. Tom Walsh a aussi un gros titre accroché à son palmarès. En 2017, il est devenu champion du monde et a déjà lancé à 22.90 m dans sa carrière. Cette saison, il est le 4ème meilleur performeur (22.22 m), derrière l’Américain Darrell Hill (22.34 m).

Lancer du disque (H)

Avec six des dix meilleurs lancers de la saison, Daniel Stahl sera le principal prétendant pour le titre olympique, au Japon. Cette saison, le Suédois a, notamment, lancé un disque à 71.40 mètres. Champion du monde en titre, il ira à Tokyo pour aller chercher le grand titre qui manque à son palmarès. Avec un meilleur lancer à 70.35 m, le Slovène Kristjan Ceh est le deuxième meilleur performeur de la saison. A 22 ans, le champion du monde U23 est le grand espoir de la discipline.

Pour accompagner ces deux prétendants, on évoquera également le Biélorusse Andrius Gudzius. Champion du monde à Londres, en 2017, il est le 5ème meilleur performeur de la saison (68.62 m). Devant lui, le Suédois Simon Pettersson (69.48 m) et l’Autrichien Lukas Weißhaidinger (69.04 m) sont, respectivement, 3ème et 4ème meilleurs lanceurs de la saison. Enfin, on espère que le Français Lolassonn Djouhan saura tirer son épingle du jeu. Le septuple champion de France est le 13ème meilleur performeur de la saison, grâce à un lancer à 66.66 m, qui constitue son record personnel.

Lancer du javelot (F)

Et si, à 40 ans, l’ancienne reine de la discipline reprenait son bien ? La Tchèque Barbora Spotakova a montré, à Monaco, qu’elle était capable de se sublimer lors des moments décisifs, même si elle a bien été aidée par la nouvelle règle mise en place en Diamond League. Cela s’annonce tout de même très compliqué pour la double championne olympique, triple championne du monde et recordwoman du monde (72.28 m). En effet, cette saison, elle n’est que la 15ème meilleure performeuse, avec un meilleur lancer à 63.08 m. Si l’on doit chercher une favorite, il vaudrait peut-être mieux se tourner vers l’Allemande Christin Hussong. La régularité est ce qui caractérise sa saison. En plus de détenir cinq des 10 meilleures performances mondiales de la saison, elle a amélioré son record personnel avec un jet à 69.19 mètres, en 2021.

Néanmoins, la plus performante cette année n’est autre que la Polonaise Maria Andrejczyk. Cette saison, elle est la seule à avoir lancé au-delà des 70 mètres (71.40 m). Pourtant, elle manque de régularité, puisque son deuxième meilleur lancer n’a pas dépassé les 64 mètres. Pour le reste, la championne du monde en titre Kelsey-Lee Barber sera bien présente. Seulement, cette saison, le meilleur lancer de l’Australienne n’a pas dépassé 61.09 m, ce qui en fait la 31ème meilleure performeuse en 2021. Enfin, la Chinoise Huihui Lyu, qui totalise trois podiums en championnats du monde, est la 4ème meilleure performeuse de l’année (66.55 m).

Lancer du marteau (F)

Cet été, à Tokyo, le concours de lancer du marteau vaudra le détour. En effet, l’identité de la championne olympique semble encore loin d’être connue. Cette saison, la plus impressionnante est l’Américaine DeAnna Price. La championne du monde en titre est devenue la 2ème meilleure performeuse de l’histoire, grâce à un lancer à 80.31 m. Néanmoins, la recordwoman du monde sera bien là et ne laissera pas Price lui prendre sa couronne si facilement. Double championne olympique et quadruple championne du monde, Anita Wlodarczyk surdomine sa discipline depuis plusieurs années. La Polonaise est la détentrice du record du monde (82.98 m). Minée par les blessures depuis 3 ans, elle est revenue, cette année, avec un meilleur jet à 77.93 mètres.

Derrière elles, l’Américaine Brooke Andersen, 2ème performeuse de la saison (78.18 m), sera à surveiller. Tout comme la Polonaise Malwina Kopron, médaillée de bronze à Doha, il y a deux ans (75.42 m cette saison). Enfin, Alexandra Tavernier aura aussi une chance. La médaillée de bronze des Mondiaux de Pékin, en 2015, réalise sa meilleure saison. Elle a, notamment, battu le record de France de la discipline, en début d’année (75.38 m).

Lancer du poids (F)

Pour le concours de lancer du poids féminin, deux athlètes se dégagent clairement. D’un côté, la Néo-Zélandaise Valerie Adams possède l’un des plus beaux palmarès de l’athlétisme mondial. La double championne olympique et quadruple championne du monde est la 5ème meilleure performeuse de la saison (19.75 m). De l’autre côté, la Chinoise Lijiao Gong, aux six podiums mondiaux, dont deux médailles d’or, sera aussi de la partie. Contrairement à Valerie Adams, c’est elle qui a lancé le plus loin cette saison, avec un jet à 20.39 mètres, tout près de son record personnel qui est de 20.43 mètres.

Pour le reste, il faut s’attarder sur le classement des meilleures performeuses de la saison. Les Américaines Jessica Ramsey (20.12 m) et Raven Saunders (19.96 m), ainsi que la Portugaise Auriol Dongmo (19.75 m) font partie du top cinq. Toutes ces femmes ont battu leur record personnel en 2021.

Lancer du disque (F)

Pour cette épreuve, deux lanceuses sont favorites, même si leur marge de manœuvre est faible. D’une part, la Cubaine Yaimé Pérez est la championne du monde en titre. Avec un meilleur jet à 68.99 m, elle est la 3ème meilleure performeuse en 2021. D’autre part, Sandra Perkovic est la grande star de la discipline. Double championne olympique et double championne du monde, la Croate a réalisé, cette année, un lancer à 68.31 m, ce qui en fait la 4ème meilleure lanceuse en 2021.

La marge de manœuvre de ces deux femmes est faible parce que deux autres athlètes ont lancé plus loin cette année. En effet, la Hollandaise Jorinde Van Klinken détient le lead du classement des performances avec un lancer à 70.22 m. Derrière elle, la championne des Trials américain Valarie Allman a aussi lancé à plus de 70 mètres (70.01). Vice-championne olympique, on connait la capacité que possède Mélina Robert-Michon pour se transcender lors des grands rendez-vous. Cette saison, la Française a lancé le disque à 65.30 m, ce qui en fait la 9ème meilleure performeuse.


À lire aussi


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une