ATP 2018 : une année à oublier pour Lucas Pouille


Battu au premier tour du tournoi de Stockholm, Lucas Pouille vit une année 2018 très compliquée où rien ne semble vouloir lui sourire. 

La saison de Lucas Pouille avait pourtant plutôt bien commencé, une victoire à Montpellier, deux finales perdues à Marseille et Dubaï, puis tout est allé de travers. A partir du début du mois de mars et de cette deuxième finale perdue de suite, il a semblé perdre le fil conducteur sans ne jamais réussir à le retrouver.

En Grand Chelem, comme l’année précédente où le Nordiste n’a jamais passé le 3ème tour, il a été éliminé à ce stade à Roland-Garros et l’US Open et a été sorti au 2ème tour à Wimbledon. En début d’année, il a chuté dès son entrée en lice à l’Open d’Australie. Le Français, qui avait disputé deux quarts de finale en 2016, se savait pourtant attendu dans ces tournois sur 15 jours après des prestations bien décevantes en 2017.

Et s’il n’y avait que les contre-performances en Grand Chelem. Depuis la finale de Dubaï début mars, Lucas Pouille n’a jamais enchainé plus de deux victoires consécutives. Il faut ajouter à cela que depuis cette finale perdue, il a été éliminé presque 1 fois sur 2 dès son entrée en lice dans les tournois (7 sur 15). Sa seule satisfaction depuis le début de la saison : la Coupe Davis où il a tenu son rang face aux Espagnols et aux Italiens.

Qu’arrive-t-il au numéro 1 français et plus grand espoir de la nouvelle génération ? Un manque de confiance qui est en partie comblé en Coupe Davis par la présence d’un coach sur la chaise ? La question reste ouverte, l’intéressé lui-même ne trouve pas vraiment les explications à ses échecs à répétition.

Nicolas Jacquemard

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des