Nous suivre

Tennis

ATP : Hyeon Chung sur le retour après deux ans d’absence

Romain Fiore

Publié le

ATP Hyeon Chung sur le retour après deux ans d'absence
Photo Icon Sport

SAISON ATP 2022 – Absent depuis 2 ans des courts de tennis après une grave blessure au dos, le Coréen Hyeon Chung a annoncé son retour à l’entraînement à travers une vidéo sur Instagram. L’heure du retour est-elle bientôt arrivée pour lui ? 

Cela fait désormais 656 jours, soit un an, neuf mois et dix-huit jours, qu’on n’a pas vu Hyeon Chung refouler un court de tennis en compétition. Longtemps absent depuis 2019, il s’est totalement retiré de la circulation pendant la pandémie de Covid pour soigner une blessure au dos. Il est revenu le temps d’un instant pour trois tournois en République Tchèque en octobre 2020, et il a disputé les qualifications de Roland-Garros le même mois, se faisant sortir au second tour par Renzo Olivo. Depuis, le Coréen a totalement disparu de la circulation, et n’a plus disputé un seul tournoi sur le circuit ATP. Avec très peu de message posté sur ses réseaux sociaux, on ne sait rien de l’ancien numéro 19 mondial.

S’il a posté un message sur un lit d’hôpital début 2021, déclarant qu’il venait une nouvelle fois de se faire opérer du dos, le natif de Suwon espère passer outre ses blessures et enfin retrouver son niveau d’antan. Tout avait pourtant bien commencé pour ce petit prodige du tennis. Hyeon naît en 1996 d’un père professeur de tennis et ancien bon joueur à l’échelle locale. Il débute le tennis à l’âge de 6 ans. Rapidement entraîné par son père, il s’envole alors dès l’âge de 13 ans vers la Floride pour intégrer la IMG Academy. En 2012 il commence sur le circuit junior, et dispute même la finale de Wimbledon en 2013 où il s’incline face à Gianluigi Quinzi. Un mois plus tard il remporte alors son premier tournoi Future en Corée du Sud.

Les débuts en pro

Il se lance alors sur le circuit professionnel en 2014 et remporte son premier tournoi Challenger à Bangkok, ce qui lui permet d’être classé 173ème mondial en fin d’année. L’année suivante, il remporte pas moins de 4 tournois Challenger, dont son unique sur la terre battue verte au tournoi de Savannah (USA). Véritable joueur de surface dur, le Coréen découvre les tournois du Grand Chelem avec Wimbledon, où il se fait sortir par Pierre-Hugues Herbert au premier tour, puis l’US Open, où il se hisse jusqu’au second tour et affronte le très haut niveau face à Stan Wawrinka, récent vainqueur de Roland-Garros.

Il découvre ensuite les deux autres tournois du Grand Chelem l’année suivante. Il rencontre Novak Djokovic, le futur vainqueur à Melbourne, et abandonne à Paris à cause d’une blessure aux abdominaux. Sans match pendant 4 mois, il revient en septembre et remporte à nouveau deux tournois Challenger à la fin de l’année. En 2017 c’est la révélation. Rentrant dans le top 50 mondial pour la première fois, le natif de Suwon se hisse jusqu’au troisième tour d’un Grand Chelem, lors des Internationaux de France. S’il est éliminé par un compatriote asiatique, il déclare que ce tournoi lui aura « donné l’expérience dont il avait besoin ».

La première victoire, et une demi-finale de Grand Chelem

Il se qualifie alors à la fin de la saison pour les Masters NextGen, réunissant tous les meilleurs jeunes prodiges du tennis mondial déjà confirmés. Sortant des poules invaincu en battant Denis Shapovalov, Andrey Rublev et le local, Gianluigi Quinzi, il efface Daniil Medvedev en demi-finale, avant de s’imposer une nouvelle fois face à Rublev en finale. Il remporte ainsi son premier titre ATP de sa carrière. Une victoire tellement surprenante pour lui qu’il ne « sait pas comment il a fait pour s’imposer » déclare-t-il après son titre.

Il continue sur sa lancée dès l’année suivante. En 2018, il réalise l’énorme sensation de l’Open d’Australie. Il bat tour à tour, Mischa Zverev, une nouvelle fois Daniil Medvedev, mais aussi le numéro 4 mondial Alexander Zverev. Il domine donc pour la première fois de sa carrière un top 10 mondial. En huitième de finale, il retrouve Novak Djokovic, son idole, déjà sextuple vainqueur du tournoi et énorme favori. Mais le Serbe, qui revient de blessure après six mois sans jouer, se fait accrocher par Chung qui pratique alors le même tennis que son aîné. Il élimine la surprise Tennys Sandgren en quarts, et affronte Roger Federer en demi-finale. Malheureusement pour lui, il doit abandonner à cause d’ampoules au pied, sans pouvoir pleinement défendre sa chance. Désormais top 30 au classement ATP, son parcours lui permet d’intégrer les meilleurs mondiaux.

Les blessures s’accumulent

Mais la suite de l’année sera compliquée pour lui, peinant à confirmer mais aussi régulièrement blessé, il ne dispute que l’US Open, et ne dépasse pas le stade du second tour lors des Masters 1000. En 2019 c’est le début des galères pour le Coréen qui doit manquer plusieurs mois de compétition pour une première blessure au dos. Ainsi il tente de retrouver son niveau en participant à des tournois Challenger, et ainsi grappiller des points ATP essentiels pour rester dans le top mondial. Les compétitions à l’arrêt total à cause de la crise du Covid-19 en 2020, il peut souffler et mettre alors son corps au repos pour enfin soigner son dos. Cependant, lors de la reprise des compétitions, il se fait rattraper par son corps et ne dispute que seulement 4 petits tournois dont les qualifications pour Roland-Garros, avant de disparaître de la circulation.

Depuis, Chung n’a donné que très peu de nouvelles, avec seulement quelques rares posts sur Instagram, souhaitant la nouvelle année, jusqu’à cette semaine. Il a enfin publié une vidéo de lui à l’entraînement, tapant dans la balle, réalisant des échanges, que ça soit sur son revers ou son coup droit. Lui qui était connu pour avoir un revers très fiable peut enfin se permettre de rejouer au tennis. D’ailleurs sur ses publications, le joueur a aussi montré les nombreuses ampoules qu’il avait après sa séance, ainsi que les mains et la raquette en sang. Un bon signe d’un retour à l’entraînement rude et à haute intensité. Reste à espérer pour Chung qu’après des multiples opérations au dos, son corps pourra tenir le choc, et qu’il puisse revenir à son meilleur niveau pour le plus grand plaisir des amateurs de la balle jaune.


Fan absolu de foot et d'un certain club à l'étoile en bleu et blanc. Amateur de beau jeu et d'Argentins au pied gauche magique. Passionné de sport US (NBA, NFL, MLS) et loyal à la Damian Lillard. Je suis là pour vous apporter tout ce que le sport peut nous donner.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une