Nous suivre

Actualités

ATP : mais qui est Stefanos Tsitsipas ?

Publié

le

Si Stefanos Tsitsipas restait encore relativement méconnu du grand public, nul doute que sa récente finale à Barcelone devrait le mettre sous la lumière des projecteurs pour les semaines à venir. Car ce jeune tennisman grec de 19 ans s’affirme déjà comme un joueur très complet et avec un talent énorme. Gros plan sur celui qui pourrait bien être un futur très grand du tennis.

Biographie

Né de l’union entre une mère (Julia Salnikova) tenniswoman professionnelle et d’un père (Apostolos Tsitsipas) coach de tennis professionnel, Stefanos a baigné dans la balle jaune depuis tout petit. Il apprend donc à jouer au tennis avec ses parents dès l’âge de 3 ans. Dans un pays qui n’est pas réputé pour son tennis (il a été le premier joueur grec de l’histoire à atteindre le top 100 ATP), il se donne les moyens de performer. Après plusieurs années d’entraînement, il rejoint pleinement le circuit junior en 2014. Très vite, il domine le circuit notamment grâce à ses capacités physiques (1m91, 83kg aujourd’hui) et sa force de frappe. Il atteint notamment par deux fois la finale du célèbre Orange Bowl (tournoi de grade A, juste en dessous des Grands Chelems), sans pour autant parvenir à le remporter. Ainsi, il définit le gazon comme sa surface préférée, surface très rapide favorable aux attaquants et gros serveurs. Il remporta notamment Wimbledon junior en double et atteindra les demi-finales en simple. Des performances qui pourraient faire penser à un certain Roger Federer, son idole de jeunesse, de qui il a hérité d’un superbe revers à une main.

Le remarquable revers à une main de Stefanos Tsitsipas, déjà en 2016 – Corinne Dubreuil

En 2015, il rejoint la célèbre académie Mouratoglou, où il côtoie d’autres jeunes de sa génération mais aussi des pointures de l’ATP, avec qui il s’entraîne régulièrement (Goffin, Chardy…). Toujours coaché par son père, Stefanos s’est depuis entouré d’un staff professionnel qui lui a permis de jouer à un tout autre niveau. Grâce à cette professionnalisation, le jeune grec bouclera le circuit Junior en atteignant la 1ère place mondiale en 2016. Une professionnalisation qui lui a aussi permis de devenir plus mature, plus solide mentalement et ainsi d’aborder plus sereinement le circuit ATP.

Style de jeu

A seulement 19 ans, Tsitsipas a déjà un physique et une puissance de frappe, notamment au service, qui peuvent lui permettre d’atteindre les sommets. Le jeune grec est très mobile pour sa taille, ce qui lui permet notamment d’effectuer beaucoup de coups droits de décalage, son coup favori. Couplé à son remarquable revers à une main, ce coup droit dévastateur est son arme fétiche. En plus de sa puissance de frappe, il possède une réelle variété dans le jeu. Il est adepte de la montée à la volée après son gros service, et est capable de réaliser des amorties ou des lobs très bien touchés.

Ayant comme surface préférée le gazon, le natif d’Athènes est pourtant à l’aise sur toutes les surfaces, et il l’a prouvé ces derniers mois. Ainsi, en octobre dernier, il atteignait les demi-finales de l’ATP 250 d’Anvers, joué en dur indoor. En janvier et février de cette année, il jouait les quarts de finales à Doha et Dubaï, deux tournois joués sur dur en extérieur. Des surfaces qui avantagent sa grosse frappe et son jeu offensif. Mais c’est bien sur terre battue, surface qui correspond pourtant le moins à son style de jeu, qu’il s’est révélé. Récemment finaliste de l’ATP 500 de Barcelone, le jeune grec a montré un niveau de jeu exceptionnel, en balayant des spécialistes de la terre battue comme Diego Schwartzman, Pablo Carreno-Busta et même Dominic Thiem, alors qu’il était outsider. Le tout, sans perdre le moindre set. Il expliquait ainsi, en interview :

 « Je sais que je peux jouer mon jeu sur terre battueje me sens très fort dessus et je sens que je peux tout faire sur cette surface. »

Vous l’aurez compris, Stefanos Tsitsipas est un jeune bourré de talent et très complet, des qualités qui devraient logiquement l’amener très loin. Ce n’est pas pour rien que le roi de la terre battue Rafael Nadal disait de lui : « C’est un très bon jeune joueur, il a quelque chose de spécial ». Le jeune grec a toutes les cartes en main pour atteindre les sommets du tennis, c’est maintenant à lui de confirmer les espoirs placés en lui.

Tom Compayrot


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une