L’avenir grenoblois est dans le pré #28 : de retour de blessure, Antoine Boyer est motivé


Chaque semaine, la section espoirs du FC Grenoble rugby viendra vous parler de son actualité, de ses entraînements ou encore de ses matchs dans sa chronique « L’avenir grenoblois est dans le pré ». Pour ce nouvel épisode, Antoine Boyer, demi d’ouverture, revient sur la semaine d’entraînement et répond à nos questions suite à sa grave blessure de décembre. 

✔ Notre semaine d’entraînement

La semaine dernère, comme il n’y avait pas de match ce week-end, nous n’avons eu que deux séances d’entraînement, une mardi et une jeudi. Les deux ont été similaires avec beaucoup de jeu sans trop de prise de tête sur la première partie et des spécifiques par ligne sur la deuxième. Les avants ont travaillé la conquête et les arrières, nous avons fait de la gestion de surnombre et du rugby touché. C’était plutôt une semaine relax et dans la bonne humeur. Il y a trois jeunes joueurs qui étaient à l’essai pour savoir s’ils pouvaient intégrer l’équipe la saison prochaine.

 3 questions à Antoine Boyer

Peux-tu nous raconter ta blessure le 16 décembre contre Toulouse ?

Sur un plaquage, ma cheville s’est cassée, fracture du péroné et de la malléole avec aussi une luxation ouverte de la malléole interne. J’ai été hospitalisé une semaine à Toulouse avant de rentrer chez moi. Le plaquage du joueur toulousain est réglo, ma cheville s’est bloquée sous son bras, dans le mauvais axe, je vois tout de suite ma cheville de travers. J’ai vite été pris en charge et les copains étaient autour de moi, cela m’a bien aidé mais c’est une sensation bizarre et c’est très douloureux.

Depuis cette blessure, quel a été ton programme ?

Après la semaine à Toulouse, je suis rentré à Grenoble et j’ai eu 45 jours de plâtre, c’est le côté chiant et long. Après ça, j’ai fait beaucoup de séances de kiné pour me remettre sur pied. On m’avait dit que ca serait compliqué de rejouer cette année mais comme c’est ma dernière saison dans ce club, j’aimerais au moins rejouer un match avant de partir. Je fais mon maximum pour revenir, j’ai repris il y a 15 jours sans contact et à partir de cette semaine, je reprends le contact avec comme objectif de jouer contre Bordeaux le dernier match des phases régulières. Je n’ai pas encore récupéré complètement et je n’ai pas toute la mobilité mais cela ne risque rien.

Où seras-tu la saison prochaine ?

D’un accord commun avec le coach, j’ai décidé de ne pas faire ma dernière année comme espoirs à Grenoble. Je n’ai pas beaucoup joué cette saison même avant ma blessure et j’ai envie d’être sur le terrain. J’ai envie de rester dans la région donc soit un club de Fédérale 1 soit un de Fédérale 2 avec l’objectif de monter. J’ai envie de trouver un club ambitieux pour continuer à progresser.

FC Grenoble Rugby Espoirs

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des