Nous suivre

Basket-ball

BAL : L’AS Douanes résiste face au GSP et au festival de Mohamed Harat

Publié

le

BAL - L’AS Douanes résiste face au festival de Mohamed Harat
Photo via Twitter ACTUS BASKET

Totalement dominée au rebond, l’AS Douanes a malgré tout réussi à se défaire du GSP d’un Mohamed Harat pourtant en feu. Dans le sillage du duo Mamadou Faye-Mamadou Diop, le club sénégalais s’offre sa première victoire dans la BAL, 94-76.

La Basketball Africa League est lancée, et les matchs de poule vont s’enchaîner tout au long de la semaine. Pour la deuxième affiche de la compétition, c’est un duel de francophones qui était au rendez-vous entre les Algériens du Groupement Sportif des Pétroliers, et les Sénégalais de l’Association Sportives des Douanes.

Une grosse intensité défensive de la part de l’AS Douanes

Dès le début de la partie, les deux équipes montrent qu’elles sont ambitieuses en imposant un rythme très élevé. Abdellah Hamdini (8 points, 5 rebonds) est le premier à dégainer en réussissant ses deux premières tentatives à longue distance dans un début de rencontre marqué par une grosse adresse extérieure. D’abord bien parti, le GSP va alors laisser l’AS Douanes bénéficier de points faciles en raison de nombreuses pertes de balle (14 balles perdues en première mi-temps).

Ce scénario se poursuit et les Algériens sont obligés de rester à distance, également à cause de la défense agressive des Sénégalais. Ces derniers interceptent de nombreux ballons, et bloquent aussi plusieurs tirs. Présent sur tous les fronts, Mamadou Lamine Diop (18 points, 9 rebonds, 4 interceptions) noircit la feuille dans toutes les statistiques, bien accompagné par un Mamadou Faye en confiance derrière l’arc. Le GSP est encore dans la course grâce à sa domination au rebond, mais est alors en panne de solutions face à l’intensité de l’AS Douanes.

Mohamed Harat ne suffit pas

Ce manque de solution est vite être comblé par un seul homme : Mohamed Harat (28 points, 9 rebonds). Le pivot algérien déjà très présent dans le premier acte prend alors une toute autre dimension. Dans le troisième quart, tout passe par lui. Auteur de 14 points, il martyrise la raquette sénégalaise par sa puissance et donne des paniers faciles à ses coéquipiers. Le GSP parvient alors à recoller au score face un AS Douanes plus en difficulté.

Cependant, lorsque Harat doit sortir, les Sénégalais en profitent pour de nouveau prendre leurs distances, toujours portés par un Mamadou Diop de gala. En l’absence du dominant pivot, l’écart prend de l’ampleur et dépasses les dix points alors que le money-time se rapproche. Avec sa belle adresse à 3 points symbolisée par Mamadou Faye (15 points, 7 passes), l’AS Douanes vient assurer la victoire avec panache. Cela malgré un rebond largement dominé par son adversaire algérien. Les Sénégalais l’emportent finalement sur le score de 94-76 et prennent déjà une bonne option pour la qualification.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une