Nous suivre

Basket-ball

BAL : Le Ferroviario de Maputo ne laisse aucune chance au GSP d’un Hamdini en feu

Publié

le

BAL : Le Ferroviario de Maputo ne laisse aucune chance au GSP d’un Hamdini en feu
Photo AP

BAL – Les Mozambicains du Ferroviario de Maputo ont validé leur qualifiction pour les quarts de finale de la BAL en disposant du Groupement Sportif des Pétroliers, 86-73. Esseulé, Abdellah Hamdini n’a pas pu sauver son équipe malgré une prestation majuscule (33 points).

Dans un Groupe B rendu incertain par le report du match Zamalek-GSP, l’affiche entre le GSP justement et le Ferroviario était très importante. Battu lors de son premier match, le club algérien se devait de l’emporter pour revenir dans la course aux accessits directs en quarts de finale. Pour les Mozambiquais, une victoire et c’était la qualification assurée.

Abdallah Hadimi inarrêtable

Le début de rencontre est physique et accroché, à l’image d’une énorme bâche infligée à Adjehi Baru. Les deux équipes sont au coude à coude et pour les Pétroliers, Abdellah Hamdini fait le spectacle en se montrant très adroit d’entrée de jeu (3/3 à 3 points d’entrée). Il inscrit ainsi 13 des 17 points de son équipe dans le premier quart. Cependant, il est le seul joueur de l’effectif à trouver de la réussite. Si Mohammed Touati (8 points, 9 rebonds) parvient à gratter quelques points sous le cercle, cela reste bien trop peu.

Le Ferroviario exécute de manière efficace, montrant quelques séquences collectives de qualité. La mise en route est légèrement toussoteuse, mais une fois la machine en route, cette dernière est impériale. Dans le deuxième quart, les Mozambicains écrasent les Algériens en trouvant de nombreuses solutions dans les pas du vivace vétéran espagnol Alvaro Masa. Myck Kabongo gère avec maestria le jeu et permet à son équipe de prendre une grosse dizaine de points d’avance. Le GSP est de son côté beaucoup trop dépendant d’un Hamdini totalement en feu (23 points sur 33 à la mi-temps) alors que l’effort défensif est discutable.

Le collectif du Ferroviario beaucoup trop fort

Les Mozambicains ont fait la différence, et capitalisent dessus en trouvant constamment des solutions pour répondre aux points inscrits par les Algériens. Baggio Chimonzo sort de sa boîte pour inscrire huit points consécutifs tandis que Adjehi Baru (17 points, 10 rebonds, 3 contres) réalise un chantier monumental dans la raquette. Fatigué, Abdellah Hamdini (33 points à 13/24) est logiquement moins percutant. Certains joueurs du GSP essayent tant bien que mal de remettre leur équipe sur de bons rails, à l’image de Mustapha Adrar (5 points). Mais le mal est déjà fait.

Le Ferroviario de Maputo est dans un bon jour et ne laisse aucune opportunité de revenir. Demarcus Holland (10 points, 9 rebonds) et Myck Kabongo (18 points, 6 rebonds, 7 passes) régalent alors que les vétérans Alvaro Masa (17 points, 9 rebonds) et Custodio Muchate (9 points, 12 rebonds) réalisent une nouvelle fois une partie solide. Au final, ils l’emportent avec facilité, 86-73, en écrasant le rebond (55 à 39), et sans avoir été réellement gênés. Leur qualification en quarts de finale est ainsi validée. Pour le GSP, il faudra créer un énorme exploit face au Zamalek lors du match à rejouer afin d’avoir encore une infime chance de qualification.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une