Nous suivre

Basket-ball

Basket Ligue des Champions : Le CSP Limoges couve la crise avant d’affronter Manresa

Maxime Cazenave

Publié le

Basket Ligue des Champions Le CSP Limoges couve la crise avant d'affronter Manresa
Photo Icon Sport

BASKET LIGUE DES CHAMPIONS 2022-2023 – Alors que le retour de la Coupe d’Europe à Beaublanc devait être une fête pour le CSP Limoges, la réception de Manresa ce mardi est déjà un match de la peur. Battus à trois reprises en Betclic Élite, et en total manque de cohésion et de confiance, les Limougeauds vont devoir se sublimer pour résister aux Espagnols.

Quatrième du dernier championnat et éliminé en quarts de finale (par Dijon), Limoges était attendu cette saison une nouvelle fois en première partie tableau pour cette nouvelle mouture. Toutefois, après seulement une dizaine de jours de compétition, la situation est déjà inquiétante dans la Haute-Vienne.

Un collectif encore incertain

Après trois journées de Betclic Élite, le CSP affiche un bilan catastrophique de 3 défaites en autant de rencontres. Ils ‘agit tout simplement d’une triste première dans la riche histoire du club. Dominé de bout en bout par le promu Nancy en ouverture (78-87), impuissant face à la défense du Mans (62-69) lors de la deuxième journée, et surtout totalement hors du coup lors du Clasico à Pau-Orthez ce week-end (62-81), le groupe de Massimo Cancielleri est à la peine. Ce dernier match a d’ailleurs été symptomatique des terribles problèmes de cette équipe. Seuls Lucas Ugolin (7 points), Nicolas Lang (15 points) et Desi Rodriguez (19 points, 11 rebonds) ont répondu présent. Trop peu pour pouvoir lutter avec une équipe impliquée de A à Z.

Ce constat est lié principalement à un recrutement qui ne convainc pas. L’effectif a connu de nombreux bouleversements, et la mayonnaise tarde à prendre. Absent des parquets depuis un an, Will Yeguete est encore en quête de rythme tandis que Gavin Schilling n’a pas encore convaincu. Au poste de meneur, Massimo Cancielleri doit également composer sans la pièce maîtresse de son dispositif, en la personne de Bryce Jones. Wes Clark assure l’intérim en tant que joker médical, mais sa forme est encore loin d’être au point, et ses performances pour le moment fantomatiques. Lors du Clasico, il a disputé 15 minutes de jeu pour une évaluation négative, et un différentiel de… -22 !

Manresa, tout sauf un cadeau

Au coup de sifflet final, les joueurs et le staff sont restés enfermés au sein du vestiaire palois durant une quarantaine de minutes, afin de se dire les choses. Cette réunion improvisée aura-t-elle portée ses fruits afin de donner un nouvel élan ? Il y aura une première réponse dès ce mardi. À Beaublanc, la Ligue des Champions débute déjà avec une affiche plus que délicate ce mardi soir. En effet, Manresa représente le plus gros danger au sein d’un groupe à la portée des Tricolores (Riga et Benfica).

En ce début de saison, les Espagnols partent avec beaucoup plus de certitudes, et restent sur un succès à Grenade. Débarqué de République Tchèque cet été, le meneur américain Jerrick Harding s’est déjà imposé comme une arme léthale (22,5 points de moyenne) au sein d’un collectif ayant gardé une ossature solide de la saison dernière (Juan Vaulet, Brancou Badio, Daniel Perez…). Sur le papier, la tâche s’annonce ardue, mais ce match peut être une formidable opportunité pour relancer la machine. Une machine qui en a déjà bien besoin.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une