Nous suivre

Nos champions

Le bassin de Mathieu Peisson #8 : un mois de stage épuisant

Nicolas Jacquemard

Publié

le

mathieu peisson stage

Chaque lundi, retrouvez « le bassin de Mathieu Peisson » sur votre blog dicodusport.fr avec son actu, son oeil sur le monde du water-polo et sur la planète sport. Cette semaine, Mathieu revient sur son mois de stage avec l’équipe de France et se projette sur les prochaines échéances pour le groupe.

Mon actu

Je suis épuisé par ce mois de préparation mais je suis aussi très content et fier de l’avoir passé avec succès sans trop de pépins physiques malgré ce coude. En vieillissant j’arrive à tenir le coup, j’ai pas eu de douleurs aux adducteurs ou au dos. Je fais partie des quinze qui partent en préparation jeudi au Monténégro et ensuite j’espère faire partie des treize qui iront au mondial à Budapest. Cela dépendra beaucoup du stage à Belgrade où l’on va rencontrer la Serbie B et une partie du Japon. Il va falloir tout donner et tout montrer pour faire partie du groupe. Je suis content de mon parcours jusque là, j’ai donné tout ce que j’avais malgré ma blessure au coude. Aujourd’hui je reçois une infiltration pour mon coude et ensuite je prendrai deux jours de repos complets. L’ambiance dans l’équipe est au beau fixe, tout va bien, on est toujours content d’être ensemble. Quatre mecs ont du partir, c’est jamais un bon moment pour le groupe mais c’est la dure loi de la sélection.

L’actu de l’équipe de France

Nous avons perdu nos quatre tests match contre l’Allemagne, les deux matchs en Allemagne ont été compliqués car on sort d’un mois intensif de préparation. De leur coté les allemands n’ont rien à préparer cette année, ils ne jouent pas le championnat du monde donc ils avaient bien moins de pression que nous, il étaient plus tranquilles et plus joueurs ! C’est une équipe que nous aurions dû battre à tous les matchs pour montrer qu’on avait passé ce cap de pouvoir battre les équipes de notre niveau. Cependant il n’y a rien d’alarmant, on a montré des failles de caractère, de concentration et de mental. C’est aussi compréhensible car on a eu 1 mois vraiment intense entre les entrainements et les déplacements qui ne sont jamais vraiment reposants. Nous avons identifié nos failles et nous savons ce que nous devons mettre en place pour aller plus haut. Je pense que ces trois jours de repos vont faire du bien à tout le monde, tout le monde était un peu épuisé. Nous allons nous remettre au boulot dès jeudi et nous allons montrer que nous sommes une belle équipe qui est jeune dynamique et ambitieuse ! 


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?