Nous suivre

Betclic Élite 2021-2022

Betclic Élite : Ce qu’il faut retenir de la soirée du dimanche 13 février

Publié le

Betclic Élite  Ce qu’il faut retenir de la soirée du dimanche 13 février
Photo Icon Sport

Betclic Élite 2021-2022 – Afin de clore en beauté la 20e journée de Betclic Élite, deux belles affiches se sont déroulées. Cholet a remporté un duel important dans la course au maintien sur le parquet de Paris. De son côté, l’ASVEL a remporté le choc au sommet face à l’AS Monaco au terme de deux prolongations.

L’ASVEL arrache le duel 100 % Euroleague

On s’attendait à un match de haut niveau pour ce qui était l’affiche la plus attendue du week-end. Derrière les Metropolitans, l’ASVEL et l’AS Monaco se disputaient une rencontre qui allait déterminer le 2e de Betclic Élite au bout de cette 20e journée. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux équipes n’ont rien lâché jusqu’au bout, puisque c’est au terme de deux prolongations que les pensionnaires de l’Astroballe ont réussi à faire la différence.

Avant cela, les Lyonnais avaient globalement donné une impression de maîtrise autour du duo Marcos Knight (21 points, 11 rebonds) – Chris Jones (19 points). Malgré une avance de 13 points acquise dans le dernier quart-temps, ils n’ont pas réussi à tenir jusqu’au bout, la faute notamment à Mike James (23 points, 5 rebonds, 5 passes), accompagné par un excellent Will Thomas (15 points, 6 rebonds). Les Lyonnais vont finalement creuser un écart définitif dans la deuxième prolongation en comptant sur un Matthew Strazel rayonnant (16 points, +18 de différentiel), auteur notamment d’une énorme banderille clutch derrière l’arc. Ils l’emportent ainsi au bout du suspense sur le score étriqué de 87-79, et prennent leur revanche sur leur adversaire du jour, vainqueur des deux dernières confrontations directes.

Cholet poursuit sa bonne dynamique en l’emportant à Carpentier

En difficulté il y a quelques semaines, Cholet effectue un redressement spectaculaire depuis quelques semaines. Surtout, ils décrochent des succès précieux face à des adversaires directs pour le maintien. Ainsi, après Fos-sur-Mer et Roanne, c’est Paris qui en a fait l’amère expérience à domicile. Suite à une première période très offensive, le promu va progressivement perdre le fil dans le troisième quart, concédant jusqu’à 15 points de retard. Malgré la grosse performance de Kyle Allman Jr (26 points), les Parisiens ne seront jamais en mesure d’inquiéter la marche en avant du Cholet Basket.

Maladroit mais inspiré à la passe, Dominic Artis (10 points, 9 passes) s’est chargé de mener le jeu avec réussite tout en laissant Yoan Makoundou (19 points, 5 rebonds) ou Darrin Govens s’occuper du scoring. Grâce à une excellente adresse (43 % à 3 points, 57,8 % au global), Cholet s’impose de manière autoritaire, 102-90. Il s’agit de la meilleure prestation offensive de l’équipe depuis le début de la saison, sa meilleure marque sur un match étant précédemment de 94 points (victoire face au Mans en novembre dernier, 94-88). Avec désormais deux victoires d’avance sur le premier relégable, l’équipe dirigée par Laurent Vila s’est donnée une énorme bouffée d’oxygène.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une