Nous suivre

Betclic Élite 2021-2022

Betclic Élite : Ce qu’il faut retenir de la soirée du samedi 16 octobre

Publié le

Betclic Élite : Ce qu’il faut retenir de la soirée du samedi 16 octobre
Photo Icon Sport

BETCLIC ÉLITE 2021-2022 – Trois matchs étaient au programme ce samedi dans le cadre de la 4e journée de la Betclic Élite, et le suspense a été au rendez-vous. Paris en a profité pour décrocher sa première victoire tandis que Nanterre s’est imposé à Bourg au terme d’une passe d’armes énorme entre Axel Julien (30 points) et Tom Wimbush (32 points).

Paris accroche sa première victoire

En déplacement à Cholet, Paris est enfin parvenu à décrocher son premier succès. Parfaitement lancé par un premier quart-temps de folie derrière le duo Kyle Allman JrDustin Sleva, le club parisien compte treize points d’avance avant de voir les Choletais revenir progressivement dans la partie avant la pause. Derrière un Nianta Diarra en double-double (18 points, 10 rebonds) et une énorme rencontre de Darrin Govens (18 points, 5 rebonds, 8 passes), Cholet fait même la course en tête la majeure partie de la seconde période.

Cependant, dans le money-time, c’est bien Paris qui va faire la différence. Précieux, Juhann Begarin (13 points) inscrit des points importants avant que Kyle Allman Jr (29 points, 5 passes) ne scelle définitivement son match monstrueux en plantant un panier à 3 points décisif dans les dernières secondes. Les Parisiens l’emportent finalement 85-83.

Tom Wimbush et Nick Johnson stoppent la JLB

Encore invaincu jusque là, Bourg-en-Bresse a cédé pour la première fois de la saison en Betclic Élite au terme d’une rencontre spectaculaire. Accrochée de bout en bout, elle a surtout permis de mettre en valeur les individualités, puisque plusieurs joueurs ont cartonné. Côté JLB, Axel Julien a été incroyable en battant son record de points en carrière grâce à une adresse exceptionnelle, tout en étant présent dans les autres secteurs de jeu (30 points à 7/10 derrière l’arc, 5 rebonds, 6 passes). Malgré tout, cela n’a pas été suffisant pour faire face aux deux hommes forts de la JSF.

A l’intérieur, Tom Wimbush a réalisé un massacre (32 points, 9 rebonds) du début à la fin du match (39’40 de temps de jeu) tandis qu’à la mène, Nick Johnson a une nouvelle fois sorti une prestation de haut niveau (23 points, 5 passes). A égalité à l’abord du dernier quart, la JLB avait pris jusqu’à 9 points d’avance avant de s’écrouler en fin de partie, concédant un 22-6 pour terminer le match. Bourg s’incline finalement 87-80.

L’Élan Béarnais arrache la victoire au Mans

Le thriller de la soirée a eu lieu à Antares ! Dans une rencontre opposant un Mans disposant d’une grosse force intérieure et un Élan Béarnais s’appuyant plus sur des extérieurs forts, la lutte a été acharnée. C’est finalement en prolongations que tout s’est joué.

Discret en première période pour laisser la place à Gérald Ayayi (14 points) et Gregor Hrovat (22 points), Justin Bibbins (19 points, 7 passes) a pris ses responsabilités au scoring dans le second acte. Déterminant dans le money-time en provoquant un passage en force et en mettant ses lancers francs, il a été important dans le succès des Palois. Côté Manceau, Tashawn Thomas (19 points) et Matthieu Gauzin n’auront pas suffi, et le MSB s’incline 106-100.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une