Nous suivre

Betclic Élite 2022-2023

Betclic Élite (J11) : Ce qu’il faut retenir de la soirée du vendredi 2 décembre

Publié le

Betclic Élite (J10)  Ce qu’il faut retenir de la soirée du vendredi 2 décembre
Photo Icon Sport

BETCLIC ÉLITE 2022-2023 – La 11e journée de Betclic Élite a été lancée tambours battants ce vendredi avec quatre rencontres. Les Metropolitans poursuivent leur marche en avant et deviennent seuls leader grâce à un succès autoritaire face à Fos, pendant que Cholet a cédé à Roanne. En bas de tableau, Strasbourg et le BCM décrochent de précieux succès.

Les Mets imprenables, Wembanyama encore à plus de 30 pions

Sans Ibrahima Fall Faye et dans l’attente de la qualification d’Anžejs Pasečņiks, les Metropolitans n’ont pas tremblé avec un small ball forcé. Face à une équipe de Fos en plein doute, le nouveau seul leader de Betclic Élite a effectué un match de patron. Rapidement mis sur orbite par le début de match énorme de Victor Wembanyama (22 points à la Mi-temps), les hommes de Vincent Collet ont pourtant mis du temps à tuer le match. Les Fosséens sont revenus à seulement quatre unités au début du dernier quart, mais sans que l’issue du match ne soit réellement remise en cause.

Pour la cinquième fois successive, Victor Wembanyama pose au moins 30 pions (32 points, 10 rebonds, 4 contres), et mène les siens à une victoire facile, 86-75. Autour de lui, Aaron Henry s’est révélé extrêmement précieux (8 points, 6 rebonds, +20 de différentiel). Côté Fos, Milan Barbitch termine meilleur marqueur (15 points) et Allan Dokossi frise le double-double (11 points, 9 rebonds).

Les extérieurs roannais font exploser Cholet !

Après deux mois sans défaite sur le sol français, Cholet a fini par s’effondrer à la Halle André-Vacheresse de Roanne. La faute à la triplette extérieure de Jean-Denys Choulet, incandescente tout au long de la soirée, et bien aidée par une défense globale de qualité qui a limité la force de frappe collective choletaise (37 % d’adresse). Malgré tout, Dominic Artis (17 points) ou encore Boris Dallo (12 points, 6 rebonds, 5 passes) se sont démultipliés pour tenir jusqu’au troisième quart. Avant de prendre une terrible gifle dans le dernier acte (29-10).

La Chorale décroche donc là un deuxième succès de rang, précieux pour sortir la tête de l’eau, 98-72. Kyle Foster (22 points) a brillé offensivement, tout comme un Stefan Moody clinique (19 points dont 5/6 derrière l’arc, 8 passes). Mais que dire de Ronald March  (28 points, 8 rebonds, 6 passes) ! Le capitaine roannais signe la plus grosse évaluation de la soirée – devant Wembanyama et ses 36 – en claquant un énorme 37 ! Une performance XXL qui lui permet de consolider sa place dans les trois meilleurs marqueurs du championnat.

La SIG enfonce le Portel malgré Nadir Hifi

Luca Banchi poursuit son sans-faute ! Depuis son arrivée, le coach italien a décroché son quatrième succès sur le banc de la SIG, le troisième en Betclic Élite. Face au Portel, les Strasbourgeois n’ont pas laissé filer l’occasion de poursuivre leur redressement. Avec des fondamentaux solides et une défense agressive n’hésitant pas à envoyer son adversaire sur la ligne (29 lancers tentés par Le Portel), les SIGmen ont globalement maîtrisé la partie. Léopold Cavalière a été précieux (14 points, 8 rebonds) tandis que si Marcus Keene a été discret (15 points), Matt Mitchell s’est goinfré en signant un nouveau record en carrière (30 points).

Il fallait bien ça pour que le Rhénus ne vive pas une désillusion. Le Portel a été comme souvent trop brouillon (20 pertes de balle), et ses leaders transparents. C’est donc Nadir Hifi (32 points) qui est sorti de sa boîte pour signer son premier véritable carton offensif en carrière. L’international algérien a tenu la baraque à lui tout seul en mettant le désordre dans la raquette strasbourgeoise. Mais au final, Le Portel s’englue dans la zone rouge en s’inclinant logiquement 80-74.

Première réussie à Sportica pour le BCM de Laurent Legname

Pour sa première à domicile sur le banc des Maritimes, Laurent Legname a dû apprécier l’état d’esprit affiché par ses nouvelles troupes. Opposé au Mans qui tire la langue depuis un mois, le BCM a fait preuve de caractère après avoir dilapidé un avantage de 11 points dans le dernier quart temps. Puis, un énorme shoot de DJ Seeley (7 points, 6 passes) et un panier de JaJuan Johnson (12 points) ont relancé la dynamique dans le money-time. Les Manceaux ont eux faibli, subissant un retour de bâton immédiat.

Malgré les 18 points en sortie de banc de Brynton Lemar, ils subissent une quatrième défaite de rang en Betclic, 82-74. Ils paient également une utilisation excessive du shoot extérieur (9/27) pendant que le BCM a montré plus de variété, tout en se montrant irréprochable sur la ligne des lancés francs (22/23!).

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une