Nous suivre

Betclic Élite 2021-2022

Betclic Elite : Monaco frappe fort en s’offrant les services de Donatas Motiejunas

Publié

le

Photo Icon Sport

Le magnifique mercato de l’AS Monaco se poursuit inlassablement cet été ! En effet, après avoir réalisé déjà quelques gros coups, le club monégasque va s’attacher les services d’un ancien joueur référencé de NBA en la personne de Donatas Motiejunas.

Alors que l’on pouvait craindre que la Betclic Élite devienne une sorte de Ligue 1 où l’ASVEL serait l’équivalent d’un PSG sur-dominateur, l’AS Monaco ne compte pas se laisser faire. Déjà auteur d’un recrutement extrêmement intéressant, le nouveau venu en Euroleague poursuit ses emplettes de qualité puisque c’est tout simplement Donatas Motiejunas qui vient renforcer la raquette princière.

Une finale de Conférence Ouest en NBA aux côtés de James Harden

Que ce soit au sein de n’importe quelle équipe de Betclic Élite, difficile de trouver une recrue disposant d’un CV aussi imposant. Âgé de 30 ans, celui qui évolue aussi bien sur les postes 4 ou 5 a déjà connu une carrière bien remplie sous les feux des projecteurs. Dès l’âge de 18 ans, il cartonne chez lui en Lituanie avec le LSU-Baltai avant de confirmer durant deux saisons en Italie sous les couleurs du Benetton Trévise. Puis après un court passage impressionnant en Pologne, les portes de l’Amérique lui sont ouvertes.

Au sein de la G-League avec les Vipers, il cumule plus de 20 points par rencontre avant de faire le grand saut en NBA en étant signé par les Houston Rockets. Au Texas, il s’intègre progressivement dans la rotation, devenant l’un des joueurs les plus utilisés de l’équipe durant la saison 2014-2015 (12 points, 5,9 rebonds en 28 minutes). Aux côtés de James Harden, Dwight Howard ou Trevor Ariza, l’intérieur lituanien participe activement à l’excellente saison de son équipe, achevée par une défaite en finale de Conférence face au futur champion, les Golden State Warriors. Il connaît alors là le sommet de sa carrière.

Une domination totale en Chine depuis quatre années

Suite à cette saison, il accumule des pépins physiques qui freinent sa progression alors que l’émergence d’un certain Clint Capela le fait reculer dans les rotations. Il dispute donc seulement une saison supplémentaire à Houston avant de rejoindre les New Orleans Pelicans d’Anthony Davis. Son rôle est une nouvelle fois limité, et il décide donc de quitter la grande ligue au bout d’une année pour poursuivre sa carrière du côté de la Chine. Depuis 2017, il se régale ainsi successivement avec Shandong, Shanghai et Xinjiang en posant des statistiques de mammouth année après année. Chaque saison, il dépasse allégrement les 20 points et 10 rebonds par rencontre. Celui permet de bénéficier d’une nouvelle chance en NBA avec les San Antonio Spurs en 2019, mais l’expérience sera de très courte durée

À 30 ans, l’international lituanien dispose donc d’une expérience riche l’ayant vu disputer les meilleures compétitions mondiales. Si le championnat chinois n’est pas réputé pour être d’une qualité exceptionnelle, il reste malgré tout très relevé avec de très nombreux anciens joueurs passés par la NBA. Donatats Motiejunas a donc encore beaucoup à donner, et voir sa grande carcasse de 2,13m en Betclic Elite est un nouveau symbole fort des ambitions de l’AS Monaco. Après avoir déjà fait signer des joueurs solides tels que Léo Westermann ou Danilo Andjusic, et en attendant la probable signature de Nigel Hayes en provenance du Zalgiris Kaunas, l’équipe de Zvezdan Mitrovic va disposer de véritables atouts pour concurrencer l’ASVEL sur la scène nationale. Mais également pour titiller les cadors européens en Euroleague. Tout cela s’annonce donc très intéressant pour la Roca Team !


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une