Nous suivre

Betclic Élite 2021-2022

Betclic Élite : Nadir Hifi signe son premier contrat professionnel au Portel

Publié le

Betclic Élite  Nadir Hifi signe son premier contrat professionnel au Portel
Photo Icon Sport

Betclic Élite 2021-2022 – Facteur X du Portel sur les trois dernières rencontres remportées par les stellistes, Nadir Hifi a vu ses belles prestations être récompensées. Le meilleur marqueur du dernier championnat Espoirs a ainsi signé son premier contrat professionnel, d’une durée de deux ans, ce lundi.

Au bord du précipice il y a à peine plus de trois semaines suite à une nouvelle défaite à Dijon, Le Portel a depuis brillamment réagi en remportant trois succès de rang (Strasbourg, Paris, Roanne) en Betclic Élite. Ainsi, en l’espace de trois semaines, le nombre de victoires a tout simplement doublé (6V-12D), ce qui permet au club stelliste de se repositionner en 17e position, à portée de fusil du premier non-relégable (une victoire en plus pour Châlons-Reims, mais deux matchs de plus).

Dans le cinq majeur lors des trois dernières victoires

Éric Girard a insufflé une dynamique positive depuis son retour sur le banc en remobilisant ses troupes. Au passage, il en a également profité pour faire monter en grade Nadir Hifi. Mis en valeur par sa belle rentrée dans le blow-out subi à Dijon, le joueur a ainsi bénéficié d’un vrai rôle la semaine suivante à Strasbourg (9 points, 3/3 à 3 points en 19 minutes), puis de nouveau face à Paris (7 points à 37 % au tir, 3 rebonds en 25 minutes). Directement intégré au cinq majeur lors de ces deux rencontres, il va alors définitivement garantir sa place dans le roster stelliste face à Roanne.

En confiance, sa panoplie offensive s’est révélée sur les parquets de Betclic Élite. Agressif en drive vers le cercle en première période, il a également contribué à la deuxième mi-temps solide des siens en apportant des shoots lointains importants, ou encore un contre clutch dans le money-time. Au final, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 15 points à 60 % au tir, 4 rebonds, 2 passes, 2 interceptions en 29 minutes. Grâce à cette performance lui ayant valu le statut de MVP du match, il a ainsi définitivement conquis ses dirigeants. Ce lundi, le club a ainsi annoncé officiellement la signature d’un premier contrat professionnel d’une durée de deux ans pour leur jeune pépite.

« C’est une très belle récompense »

Un processus logique et attendu pour le jeune talent de 19 ans, qui conserve son sang froid malgré le bonheur de cette nouvelle étape franchie : « Je suis dans une très bonne dynamique en ce moment et je le dois beaucoup à mes coéquipiers, précise Nadir Hifi. Ils m’ont aidé énormément, et ça commence à l’entraînement. Maintenant, il faut garder la tête froide et la tête sur les épaules, car je suis le même qu’il y a six mois. C’est une très belle récompense pour moi, on a un objectif en tête et à accomplir. »

Le club du Portel a un objectif clair et précis : le maintien. Dans cette quête, le club nordiste a eu le nez fin en conservant son jeune combo-guard de 19 ans. En effet, en ce moment même, ce dernier aurait dû se préparer à disputer la demi-finale de la Coupe Arabe avec l’Algérie.

« Le club a demandé à ce que je reste, et j’ai accepté, explique Nadir Hifi. C’était une bonne opportunité d’aider le club, et au final je signe mon premier contrat professionnel ! Bien sûr j’aurais voulu défendre les couleurs de mon pays, l’Algérie est très importante pour moi, mais dans la situation actuelle, c’était mieux de rester. »

Ainsi, les débuts en sélection sont une nouvelle fois retardés après l’annulation de la précédente fenêtre internationale, mais cela ne sera pas un frein à celui qui devrait devenir un des maillons forts de la sélection algérienne à l’avenir. Le choix s’est en tout cas révélé payant, et ce ne sont pas les supporters du Portel qui s’en plaindront.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une