Nous suivre

Betclic Élite 2021-2022

Betclic Élite : Will Cummings renforce son statut de MVP en puissance

Publié le

Betclic Élite  Will Cummings renforce son statut de MVP en puissance

Betclic Élite 2021-2022 – Vainqueurs en prolongations de l’AS Monaco au terme de la rencontre la plus prolifique depuis le début de la saison (115-106), les Metropolitans ont pu compter sur une nouvelle performance hors norme de Will Cummings (35 points, 10 passes). Impressionnant, le meneur américain est l’homme fort du leader incontesté de Betclic Élite. De quoi lui ouvrir une voie royale pour le titre de MVP.

S’il y a bien une équipe en France qui est au-dessus du lot cette saison, il s’agit des Metropolitans. Tandis que l’ASVEL et l’AS Monaco ont déjà lâché pas mal de lest en Betclic Élite cette année, l’équipe dirigée par Vincent Collet est elle d’une exemplarité totale. En s’offrant un succès de prestige sur le parquet de Monaco ce dimanche, les Metropolitans ont plus que jamais renforcé leur fauteuil de leader puisqu’ils possèdent désormais trois défaites de moins que leurs plus proches poursuivants. En 17 rencontres, ils n’ont ainsi connu la défaite qu’à seulement trois reprises.

Un double-double à plus de 30 points pour terrasser l’ASM

Le début de saison est donc parfait sur le plan national, et est également à combiner avec une campagne en Eurocup plutôt positive (6V-5D), la qualification pour le Top 16 étant déjà plutôt bien engagée. La magie opère grâce à un effectif fourni, et parfaitement orchestré par l’éternel Vincent Collet. Le sélectionneur des Bleus a également la chance de pouvoir s’appuyer sur un meneur de jeu absolument inarrêtable depuis le début de la saison en la personne de Will Cummings. Au micro de beIN SPORTS, en fin de rencontre, il s’est fendu d’une phrase résumant simplement l’impact de l’Américain : « On a un meneur de jeu exceptionnel qui tient la baraque de façon magnifique. »

Effectivement, difficile de dire le contraire, encore plus après le récital offert ce dimanche. Au sein d’une véritable orgie offensive, il a régalé en faisant preuve d’une justesse absolue dans ses choix. Joueur le plus utilisé par son coach avec 38 minutes, il était pourtant privé de son intérieur fétiche en Vince Hunter. Malgré tout, le collectif s’est mis au diapason pour accompagner son incandescent meneur. Impeccable derrière l’arc (4/5) et globalement adroit sur un gros volume (62 % à 13/21), il termine la rencontre avec 35 points au compteur, le tout en distillant 10 passes décisives. Histoire d’asseoir sa domination, il se permet même de plier la rencontre avec un dagger plein de sang froid à une minute du buzzer.

62 points sur les deux dernières rencontres !

Cependant, il n’y a pas de réelle surprise à voir le bonhomme produire autant puisque le week-end dernier, il avait déjà posé une ligne de stats affolante à Marcel-Cerdan face à la SIG : 30 points, 5 rebonds, 6 passes. Will Cummings est donc le premier joueur cette saison à enchaîner deux matchs à plus de 30 points. Cela confirme une montée en puissance progressive de celui qui est aujourd’hui le numéro un dans la course au MVP.

Sixième meilleur scoreur (16,8 points) avec des pourcentages excellents (39,7 % derrière l’arc, 51,8 % en global) mais également septième passeur décisif (5,6 passes), l’ancien joueur du Lokomotiv Kuban s’est également montré clutch à plusieurs reprises. Il fait preuve de propreté dans son jeu, tout en étant le maître à jouer du leader incontesté du championnat. Son association avec Vince Hunter fait des ravages, et les Metropolitans en tirent profit. La première moitié de saison est déjà passée, et le club francilien s’est affirmé comme la troisième puissance naturelle de Betclic Élite, aux côtés des deux cadors d’Euroleague.

Portés par un Will Cummings d’une régularité épatante, les Mets vont essayer de capitaliser sur cette victoire précieuse en tentant de faire un nouveau coup en Eurocup, dès mercredi. Comme les choses sont bien faites, c’est sur le parquet du Lokomotiv Kuban, l’ancien club de leur meneur, qu’ils vont se déplacer. De quoi donner des idées à celui qui est sur une voie royale pour succéder à Bonzie Colson, dernier MVP en titre de Betclic Élite.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une