Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2020-2021

Antholz-Anterselva : Fillon Maillet 2ème de la mass start, Johannes Boe s’impose

Flo Ostermann

Publié

le

Biathlon - Hochfilzen : notre pronostic pour le deuxième sprint hommes
Photo Getty Images

BIATHLON – ANTHOLZ-ANTERSELVA – Troisième de l’individuel, Quentin Fillon Maillet a pris la 2ème place de la mass start d’Antholz ce dimanche. Le Français a été battu par un immense Johannes Boe, qui remet les pendules à l’heure. Le Slovène Jakov Fak complète le podium.

Il a répondu avec la manière. Ce dimanche, Johannes Boe a remis les pendules à l’heure. Sur la course des rois, le leader du classement général de la Coupe du monde a montré qu’il était toujours le boss du circuit. Oubliez sa 10ème place sur l’individuel en fin de semaine et son nouveau duel perdu face à Émilien Jacquelin sur le relais masculin. Avec un 19/20 face aux cibles, le cadet des frères Boe a fait le show sur les skis pour s’imposer, s’offrant une 4ème victoire cette saison, la 52ème de sa carrière. Son dauphin et compatriote Sturla Laegreid terminant 14ème avec trois fautes derrière la carabine, Boe, le patron, refait le trou au général, à un peu plus de deux semaines des Mondiaux. Le message est passé.

Fillon Maillet confirme son retour au premier plan

Troisième de l’individuel vendredi, vainqueur avec le relais messieurs samedi, et deuxième de la mass start ce dimanche. Voilà le bilan de Quentin Fillon Maillet à Antholz. Distancé au général, au fond du trou ou presque à Oberhof, le leader de l’équipe de France a relevé la tête en Italie. Sur la pente ascendante avant les Mondiaux, le Jurassien a été propre aujourd’hui, avec un 18/20 et bonne forme sur les skis. De bon augure pour la suite. Troisième, le Slovène Jakov Fak (19/20) a su tirer son épingle du jeu. À noter la 11ème place d’un Émilien Jacquelin plus en difficulté ce dimanche (15/20).

À lire aussi

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une